Constellation Lepus-Le Lièvre Ounet

Au-dessus de la Constellation Eridanus, on peut voir un Lièvre aux pieds d’Orion :

Agrandissons-le :

On distingue qu’il s’agit d’un Lièvre et non d’un Oiseau comme certaines reproductions du Zodiaque de Denderah le représente mais cette erreur est presque « normale », c’est à dire inévitable, en effet, le lièvre tel qu’on le connait en Occident, n’a pas une aussi longue queue, les dessinateurs de l’expédition de Bonaparte ont presque tous commis la même erreur en dessinant un oiseau à la place d’un Lièvre, seul Jean-Baptiste Biot reproduisit presque fidèlement le Lièvre du Zodiaque bien qu’il commit des erreurs pour d’autres personnages du Zodiaque…

Certes, il est à peine esquissé mais Jean-Baptiste Biot ne disposait pas de photographies en haute résolution, ni de projecteur, ni même d’électricité à l’époque de l’expédition de Bonaparte en Egypte.

Par contre, d’autres « dessinateurs » de l’Expédition ou en dehors de celle-ci ont essayé de reproduire le zodiaque mais ils réinterprétaient ce qu’ils ont cru voir :

Ce Lièvre à longue queue connu sous le nom de Lièvre Sauteur provient comme beaucoup d’animaux représentés en Egypte, d’Ethiopie via l’Actuel Kenya juste en dessous, une espèce qui lui est apparenté vit sur une aire de distribution qui couvre la plus grande partie de l’Afrique au sud du Sahara.

Le Lièvre Sauteur (Pedetes capensis) est approximativement de la taille d’un lapin.
Il mesure en moyenne 38 cm de longueur mais possède une longue queue touffue d’environ 45 cm.
Cette queue est indispensable, car elle lui sert de balancier lorsqu’il saute.
Lorsqu’il court, le lièvre sauteur donne l’impression de n’avoir que deux pattes.

Le pelage du lièvre sauteur et doux est jaunâtre à roussâtre. Les pattes antérieures sont très courtes mais dotées de longues griffes puissantes. Elles sont utilisées pour creuser les terriers.

Quand il fourrage tranquillement, on le voit marcher sur ses quatre membres, mais en général on le rencontre plutôt sautillant et bondissant. Les sauts du lièvre sauteur sont d’ailleurs prodigieux puisque ce petit animal de 3 kg est capable d’effectuer des bonds de 6 à 10 mètres !

Les Anciens Egyptiens connaissaient le Lièvre Sauteur mais aussi d’autres espèces de lièvre, cet animal était était assez commun, car il n’était pas seulement un gibier de choix, apprécié par les chasseurs (qui l’attrapent dans des filets, lui lancent des flèches ou envoient des chiens à sa poursuite), mais aussi par le pharaon, pour ses qualités de vitesse et pour son habileté à se cacher.

Il a également une valeur symbolique. Mais celle-ci est est double, à la fois positive et négative. En effet, avec ses grandes oreilles, il fait penser à des bêtes malfaisantes et, avec sa couleur un peu rousse, il évoque Seth et sa puissance maléfique (confusion renforcée par la ressemblance entre le hiéroglyphe qui le représente et celui de Seth, surtout quand on lui ajouta une longue queue qui renforça la similitude).

Mais d’autre part, du fait de sa fécondité prolifique et de sa capacité à résister dans le désert, il évoque la résurrection, tout comme la gazelle ou le hérisson. C’est pourquoi dans une formule funéraire, le mort s’identifie au lièvre et pas seulement au lion (ce qui pourrait paraître plus naturel) : « Je suis un lion. Je suis un lièvre. » Sa vitesse explique que le mort veuille se parer de ses qualités dans l’au-delà: « Où entreras-tu? Comment sortiras-tu? De même que j’entrerai comme un lièvre, de même sortirai-je comme un faucon. »(Livre des morts).

Le pharaon Ounas, (célèbre pour ses textes des pyramides), a ce lièvre dans ses noms de Sa-Rê et de Nesout-bity.

Comme nous l’avons vu, le seul détail comparable au Lièvre Occidental ce sont les pattes arrières :

Le lièvre (du latin lepus) est un petit mammifère herbivore sauvage qui ressemble au lapin. Il existe une trentaine d’espèces de lièvres de par le monde qui diffèrent entre elles par leur taille, leur coloris ou leur mode de vie. Les lièvres sont des animaux relativement solitaires vivant parfois en couple.

Le Lièvre et la Déesse Ounet :

La femelle du Lièvre, la hase, est un animal symbole du 15° nome de Haute-Egypte et consacrée à la déesse Ounout ou Ounet.
Mais la déesse Ounout « Dame d’Ounou » est une divinité tombée dans l’oubli au cours des siècles
Ounout fut la première divinité du nome avant l’arrivée du dieu Thôt qui pris cette première place, son nom est attribué au nome d’Hermopolis.

Ounout était aussi liée aux autres déesses comme Menhyt, Ouadjet ou encore Sekhmet dont le rôle est approximativement similaire.

La déesse à tête de lièvre Un-T ou Unnu-t, en Basse Égypte, on la connaissait déjà en 2686 avant JC, époque où les premières pyramides furent construites, avait sa cité  nommée Unnut, ou Cité de la Lune, on peut voir cette divinité dans le  temple de Dendérah en Haute-Egypte.

L’ancien verbe égyptien signifiant être, un, était représenté par un hiéroglyphe de lièvre. Un définit le concept de l’être et du devenir. Une représentation du dieu égyptien Osiris à Karnak est intitulée Osiris Unnefer. Nefer signifiant beau, brillant, gloire,  Osiris Un-nefer signifie donc Osiris le lièvre glorieux.

Le Lièvre, Gardien de la Mort :

Le lièvre était aussi considéré comme un démon infernal en référence au dieu Seth mais d’autres disent que c’est à Osiris qu’il se réfère, dans ce cas sa réputation de démon infernal est relié plutôt à celui de gardien de la mort.

Le lièvre symbolise la vigilance. Cela s’explique par la réputation qu’il a chez les Égyptiens de ne jamais fermer les yeux.

C’est un gardien car on a retrouvé des amulettes qui le représentent; cela peut paraître paradoxal puisqu’il est surtout connu par sa capacité à fuir, cela fait de lui le protecteur du sommeil puisqu’il est capable de le traverser rapidement, de façon à éviter les rives de la mort si proches de celles du sommeil : ainsi des chevets reproduisent sa forme ( il y est représenté avec les yeux fermés, malgré sa réputation, peut-être pour être plus proche du dormeur qu’il protège).

Il est parfois assimilé à des divinités redoutables, ainsi dans le Livre des morts, on voit des portiers dotés d’une tête de lièvre.

Dans le même ordre d’idée, un papyrus funéraire fait voir un génie à tête de lièvre découpant un serpent que l’on nomme Aapep.

 

Voici l’intérieur d’un sarcophage où l’on voit un autre Lièvre, exposé au Musée de Liverpool, ce sarcophage date de la XXI ème Dynastie et provient de Thèbes :

Sarcophage, Thebes  21e Dynastie Musée de Liverpool

 

Ci-dessous sur ce bas-relief, on peut observer que le rôle de gardien est partagé avec un autre lièvre :

13126_383596671739104_1031700371_n

Le Lièvre et les Grecs :

Une colonie de Grecs qui cherchait à s’établir quelque part, consulta l’oracle de Diane pour savoir où elle se fixerait. La réponse leur indiqua un lieu où vivait un lièvre.
La colonie se mit à marcher lorsqu’ils aperçurent un lièvre, ils le suivirent des yeux; et, ayant remarqué qu’il se blottissait sous un myrte, ils choisirent cet endroit pour l’emplacement de leur ville. Depuis ce temps, le myrte fut pour eux un arbre sacré, et Diane leur divinité tutélaire.

Une autre légende grecque raconte que sur l’île de Leros les habitants qui vivaient principalement de pèche et de culture firent venir quelques lièvres pour agrémenter leur quotidien, mais très vite, ces animaux qui n’avaient pas de prédateurs ont proliféré sur l’île en ravageant les cultures et causant la famine dans la population.
Les habitants réussirent à les chasser hors de l’île et placèrent le Lièvre dans les cieux afin que nul n’oublie qu’il vaut mieux se contenter des maigres richesses que l’on possède.

Le lièvre semble avoir été l’animal préféré d’Aphrodite (Vénus). On pouvait, selon une ancienne croyance, acquérir sa beauté et sa grâce si l’on mangeait du lièvre sept jours de suite.
Une autre Déesse Grecque Artémis (Diane) raffolait du sang des lièvres qu’elle chassait.
Elle était la compagne du chasseur Orion dont l’image, à sa mort, fut placée dans les étoiles. La constellation du Lièvre se trouve à ses pieds. C’est Hermès qui l’y aurait mise.

Influence Chrétienne dans l’Astronomie:

Le ciel astronomique fût, pendant un temps, vers le XVII ième Siècle, peuplé des personnages de la Bible, Lepus fût représenté sous la forme de la Toison de Gédéon par Julius Schiller dans son Coelum Stellatum Christianum, daté de 1627.

Source : http://www.lindahall.org/services/digital/ebooks/schiller/constellation.shtml

Gédéon est le cinquième des Juges à qui fut confié le salut de leur tribu ou de leur peuple. En effet les Madianites, ces tribus nomades d’origine arabe dont les pâturages sont à l’est du golfe d’Aquaba, envahissaient le pays et ne laissaient aux habitants «ni bœufs, ni moutons, ni âmes» (Jg 6, 4). Ains le pays avait besoin d’un sauveur. C’est ainsi que Gédéon apparût, il se servit d’une Toison ( on ne précise pas si il s’agissait de la toison d’un Lièvre mais on sait qu’il est défendu aux Juifs de manger du lapin , du lièvre …) pour mettre à l’épreuve le peuple à la soumission de son dieu.

Vision astronomique de l’Egypte Antique :

Nous l’avons vu Lepus est bien le Lièvre Sauteur qui se trouve au pied de Orion sur le Zodiaque Égyptien et nous avons vu qu’un lièvre occidental ne ressemble pas au lièvre africain, c’est ce que Bayer l’auteur du catalogue Uranometria semble ne pas avoir tenu en compte avec son dessin :

lepus-vierge

Et le dessin linéaire officiel nous montre un drôle de lièvre sans pattes :

lepus-lignes-vertes

La queue du Lapin-Lièvre de Bayer est courte mais on observe qu’il y a des étoiles derrière cet animal qui aurait pu servir à dessiner une longue queue comme illustré dans les 4 angles de vue différents pour cette constellation :

lepus-vierge-egyptien

Nous observons également qu’au-dessus de la tête du Lapin de Bayer, les étoiles qui n’étaient pas couvertes par son dessin, correspondent parfaitement au Lièvre Sauteur égyptien, ce qui est à noter c’est que Bayer a tenu compte principalement des « petites » étoiles ou des étoiles les plus éloignées, ce qui est étonnant car en général, en astronomie, il est nécessaire de situer au moins une « grosse » étoile dans une constellation, continuons avec les autres angles de vision :

lepus-vierge-egyptien-bis-bis-bis

lepus-vierge-egyptien-bis-bis

Voici le dernier des 4 angles, on observe cette fois-ci que toutes les étoiles du Lepus de Bayer peuvent être reliées et former un Lièvre Sauteur en train de sauter à l’aide de ses pattes arrières  :

lepus-vierge-egyptien-bis

 

Mais c’est bien le premier angle qui nous permet de reconnaître notre Lièvre Sauteur égyptien superposé au Lepus de Bayer ou inversement :

lepus-vierge-bleu-et-vert

Est-il nécessaire de rappeler que le dessin des Constellations est naturel, il représente pour chacune un dessin réalisé par le Cosmos lui-même, les Anciens Egyptiens n’ont fait que reprendre tel quel ce dessin, contrairement aux Latins qui eux, ont cru bon d’y placer un Lièvre-Lapin d’Occident.

 

Voici les 4 représentations officielles les plus courantes de la Constellation Cepheus observées par les astronomes :

Voici un des dessins de la Constellation Lepus superposé à la Constellation de Ounet :

Nous observons que c’est bien un Lièvre et non un Oiseau que les dessinateurs de l’expédition de Bonaparte auraient du reproduire à partir du Zodiaque Egyptien.

Identification astronomique :

La constellation du Lièvre-Lepus possède deux étoiles brillantes : Arneb (α Leporis) et Nihal (β Leporis).

Nommée pour la « première » fois Lièvre par Eudoxe de Cnide au IVe siècle avant l’Ère Chrétienne, elle fut l’une des constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste ou dans le catalogue d’étoiles de Hipparque que lui-même aurait hérité des Égyptiens.

Les Constellations limitrophes sont : le Burin ( en vert sur le Zodiaque Egyptien ), le Fleuve Eridanus et Orion-Onouris.

——————————————————————-

Cette page fait partie d’un ensemble dont le travail de recherche consiste à décrypter les personnages du Zodiaque de Denderah, ce travail de recherche inclut un Zodiaque-Map cliquable, ainsi qu’une représentation fidèle en très grande taille du Zodiaque de Denderah.

Vous avez la possibilité de commander un Poster de ce Zodiaque en couleurs d’une taille à partir de 80 cm sur 120 cm.

Vous pouvez lire aussi le travail de recherche qui sert d’introduction aux Constellations Égyptiennes à cette adresse :

Lien vers le travail de recherche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s