Constellation Orion-Anhour

A côté de la Constellation Lepus-Lièvre et au-dessus de la Constellation Eridanus-Eridan on peut voir un personnage portant une couronne qui marche tenant un sceptre dans une main :

Agrandissons-le :

Orion d’après certains Égyptologues est aussi appelé Sahou par les Anciens Egyptiens était identifié soit à Atoum, soit à Osiris ou encore à Onouris-Anhour.

Osiris serait il Atoum ? :

Très ancien dieu cosmique, Atoum est une des divinités créatrices primordiales, et est l’ancêtre des éléments de l’univers.
C’est de sa semence que naquirent Chou et Tefnout. Plus tard, il sera considéré comme une manifestation de Rê le soleil et de l’astre solaire au couchant.

Si Orion est Atoum, il a sa posture mais il lui manque l’Ank qu’il tient généralement en main, le long du corps.

Orion serait il Osiris ?

Osiris est parfois associé à la constellation d’Orion pareille à une silhouette humaine personnifiait le Nil, le blé, la Basse Egypte, la vie émanant de la terre et fécondant le ciel.

Si c’est Osiris, sa Couronne Blanche qui symbolise le pouvoir du pharaon sur la Haute Égypte. n’est pas faite des Plumes d’Autruches mais on reconnaît « le fouet » appelé « nekhekh » ou nekhakh » qu’il tient dans une main.

C’est peut être une combinaison des deux, ou encore est ce le dieu d’Abydos Onouris-Anhour Khentamentiou qui était le précurseur d’Osiris.

Orion serait il Onouris ? :

Dès l’époque Thinite, Onouris fut le dieu funéraire d’Abydos, la divinité locale la plus importante ; il avait le titre de Khentamentiou, « celui qui préside aux occidentaux », c’est à dire l’Est.

Le lieu de culte du dieu Onouris se trouve à proximité d’Abydos à This en Haute-Égypte mais aussi à Sébennytos (en égyptien : Tjebnoutjeret ) le temple existât jusqu’au XVe siècle, mais il a été démantelé peu après, et désormais réduit à l’état de ruines.

Onouris est aussi un dieu de la guerre qui combat les ennemis de Rê, mais c’est aussi un dieu du ciel et un chasseur divin ( d’où sans doute le lien avec Orion le Chasseur ).

Onouris  est aussi  représenté avec une lance.

Son ardeur au combat égale celle de Montou et peut même devenir une folie meurtrière. Il a été pour cela souvent assimilé à Seth.

Onouris-Khenty-Imentyou est parfois représenté momiforme coiffé de la couronne blanche.

La couronne Blanche symbolise le pouvoir de la Haute-Egypte.

La couronne blanche est représentée sous la forme d’une mitre allongée se terminant par un bulbe, cette couronne est appelée Hedjet par les égyptiens.

Certains assimilent Orion au Dieu Shou, le dieu de l’Air, mais est ce raisonnable ?

Shou et Tefnout :

Le dieu Shu ou Shou fût identifié avec le dieu Onuris ou Onouris, appelé alors Onouris-Shu.
Ses liens avec Onuris sont probablement du au fait que les deux dieux ont eu des épouses-lionnes (Mehit était l’épouse d’Onuris).

Shu est représenté généralement sous forme humaine portant une plume autruche (hiéroglyphe de son nom) mais cela dépend des époques comme en témoigne cette statuette du dieu Shou sans sa plume d’Autruche,
parfois, assimilé au soleil, il est dépeint portant le disque solaire :

En concevant leurs cosmogonies, les Égyptiens ont puisé dans les éléments qui les entouraient. Il est dit que Chou et Tefnout ont été mis au monde en sortant de la bouche ou du nez du créateur, mais leur naissance est aussi étroitement liée à un désir d’ordre sexuel éprouvé par Atoum. Après cette création par l’Unique, le premier couple constitué de Chou et Tefnout met au monde d’autres divinités qui se reproduisent également par des unions hétérosexuelles (Geb et Nout par exemple).

Sur le Zodiaque, on peut voir Shou et Tefnout avec sa tête de lionne à proximité de Atoum représenté par un Bélier :

Le seul lien que l’on peut établir sur le zodiaque de Denderah entre Shou et Onouris-Orion est que Shou était vénéré à Bouto,  sa soeur et épouse Tefnout  et lui prennaient la forme de flamants roses.

Comme on peut le remarquer, sous les pieds de Onouris sur le Zodiaque Egyptien, on voit le la tête d’un flamant rose relié à un corps de serpent relié , voir Fleuve Nil-Eridanus.

Le Fleuve d’Orion :

On attribuait le terme « Fleuve » à Orion, « le Fleuve d’Orion » cela s’explique sans doute parce que le Nil coule sous ses pieds comme représenté sur le Zodiaque et expliqué dans la constellation Eridanus.

On nommait aussi Orion sous l’expression « le Dieu qui marche sur l’Eau » ainsi que le « Géant », en effet, ce personnage paraît plus grand que les autres personnages du Zodiaque Egyptien, bien que ce le statut de « Géant » fût attribué plus tard par les Arabes qui le nommèrent Al-jabbar, le « Géant ».

Sans doute, que plusieurs d’entre eux, après l’invasion Arabo-musulmane de l’Egypte vers le VII Siècle, ont vu ce personnage de grande taille sur le Zodiaque Égyptien et s’en sont inspirés pour lui attribuer ce statut de géant, mais nous savons aussi que les Arabes se sont basés sur l’Astronomie des Grecs.

Orion et la Demeure d’Osiris :

Selon certains égyptologues,  la Constellation d’Orion était la demeure d’Osiris, le dieu de la lumière.
Lorsque Osiris ressuscita, il résida dans la région d’Orion non loin de Isis, la Constellation nommé depuis peu Sirius.

Mais cela ne signifie pas pour autant que Orion est Osiris ( dont le nom égyptien se dit Ousir ou Asir ou Ounen-Néfer)  car Osiris symbolise l’Ouest ( le royaume des Morts ) par contre Orion indique le Nord-Est sur le Zodiaque de Denderah et c’est logique puisque Orion se lève à l’horizon Est.

Ceci dit, notre ciel n’est pas plat mais sphérique des lors, Orion est en même temps une constellation visible à l’Ouest et à l’Est d’un point de vue astronomique et non pas que terrestre, en effet, si nous dessinons un trait pour relier l’Ouest à l’Est, il nous suffit de commencer le trait au pieds d’Orion et de continuer ce trait en courbe derrière le Zodiaque égyptien pour aboutir à l’Ouest afin de toucher les pieds du Capricorne.

Certains archéo-astronomes comme Robert Bauval, proposent  une théorie selon laquelle il existerait une corrélation entre la position et l’orientation des Pyramides de Gizeh et la position des étoiles et notamment celle de la constellation d’Orion.
D’après cette théorie, les trois grandes pyramides seraient la représentation du baudrier d’Orion, le Nil celle de la Voie Lactée :

Cette théorie est intéressante et éventuellement à retenir même si tout ce qu’a écrit R.Bauval ne vaut pas la peine d’être retenu, notamment à propos du Sphinx.

Orion l’Égyptien et les adaptations Gréco-romaines :

On lit souvent que les personnages du zodiaque circulaire égyptien ne ressemblent pas aux personnages de l’astronomie grecque, mais c’est une erreur de penser cela et pour plusieurs raisons, d’abord, parce que c’est la civilisation gréco-romaine qui s’est inspirée des anciens égyptiens et non le contraire et ensuite, il faut surtout se baser sur le dessin “naturel” que forme les étoiles des constellations et non pas sur le dessin figuratif que les astronomes ont représenté pour illustrer le dessin naturel de chaque constellation, pour reconnaître les constellations dans le ciel, voyons par exemple, la représentation de Orion :

Sur les deux Zodiaques du Temple de Denderah, on constate que l’aspect figuratif de la constellation d’Orion, formée par ses étoiles de base, se vérifie par la superposition du dessin naturel astronomique de Orion et du bas relief, par contre, les dessins gréco-romains ne correspondent pas vraiment voir pas du tout au dessin astronomique de Orion.

Sur l’un on voit une massue dans la main gauche, dans l’autre on voit une massue dans la main droite, l’un porte un bouclier, l’autre une peau de bête, en fait, on remarque surtout que beaucoup de personnes font la confusion entre Orion et Herakles dit Hercule, car la massue est son attribut pas celui de Orion.

De fait, cette confusion crée de nombreuse erreurs astronomiques, à commencer par celle de l’emplacement des constellations de Orion et de Herakles dans le ciel, qui n’est pas du tout le même puisqu’ils sont pratiquement opposés, de plus ces personnages n’ont pas la même légende, la même histoire.

La Massue d’Orion est donc un leurre, une erreur, elle n’existe pas dans le ciel, car ce qui sert à l’identification de Orion dans le ciel c’est surtout son corps en forme de “sablier” et ses 3 fameuses étoiles.

Toutefois, on peut remarquer que les Anciens Égyptiens ont pensé à faire dépasser le Nékhekh ( que l’on nomme vulgairement fléau, fouet ou flagellum ) de l’épaule de leur Orion :

Mais ils ont aussi pensé à représenter le bras tendu tenant un sceptre, ces détails nous démontrent à quel point l’Astronomie Égyptienne a été très fidèle quant à la représentation graphique des constellations.

Contrairement aux gréco-romains qui eux ont remplacés le dessin naturel des constellations par un dessin figuratif qui semble ne plus rien avoir de commun avec elles…

Quoi qu’il en soit, c’est soit le bras levé bien haut de Orion que l’on voit sur le zodiaque rectangulaire, soit le nekkekh du Orion que l’on voit sur le zodiaque circulaire qui a du donner l’idée aux gréco-romains d’y voir une massue…

Le Mythe d’Anhour :

L’autorité du dieu solaire s’était amoindrie. Une rébellion avait éclaté sur terre, Rê décide d’anéantir cette révolte en  envoyant sur terre « l’œil divin », la déesse Hathor, sous la forme dévastatrice et féroce de Sekhmet. La fureur de Sekhmet se déchaîne sur les hommes avec violence, et rien ne semble pouvoir l’arrêter.

En repentir et pour apaiser « la puissante », Rê fît préparer une boisson composée d’herbes, de jus de grenade à la couleur rouge et de bière. Sekhmet trompée par la couleur du breuvage confond la boisson avec le sang des hommes, s’enivre et s’apaise. Le sort des hommes est sauvé pour l’instant.

Grâce à l’intervention de l’ingénieux dieu scribe Thot qui prépara le breuvage et du chasseur Onouris,  Sekhmet craignant la colère de Ré, pris la fuite vers la Nubie mais Sekhmet « la lointaine » fut ramenée à Rê, et fut ainsi assimilée au souffle bénéfique qui provoque le retour perpétuel des crues du Nil. Et c’est ainsi en remerciement que le premier mois de l’année des hommes fut baptisé du nom de Thot.

Si on observe le Zodiaque, on remarque bien que Anhour se trouve juste au-dessus du Fleuve Nil et précède la Crue du Nil.

Sekhmet était aussi nommée Mentit ou Méhyt, elle protège le roi durant les cérémonies jubilaires (fête Sed).

L’origine de la fête Sed serait à rechercher dans une antique chasse de qualification destinée à désigner le nouveau chef de clan, après avoir sacrifié l’ancien, devenu trop âgé pour assurer son rôle de chef de chasse.

Le sacrifice, théoriquement pratiqué au bout de trente ans de chefferie, se serait transformé en rite de régénération royal, succédant à une cérémonie d’inhumation d’une statue du pharaon, substitut symbolique du corps du vieux chef sacrifié.

La chasse est une des caractéristiques liées à Orion.

Orion et Jupiter :

On remarque que le personnage de Orion sur le Zodiaque est plus grand que tout les autres, pourquoi ?

S’agirait il du Dieu des Dieu ? Si c’est le cas, il existe un lien entre Zeus et Anhour, Zeus ( le Jupiter des Romains ) était aussi considéré comme le dieu des dieux par les Grecs.

Mais quel lien y a t’il vraiment avec Jupiter et Orion ?

Nous savons déjà que d’après le mythe Orion serait né de l’urine de Zeus.

Orion possède les plus grosses étoiles de notre système solaire, par ex l’étoile de Bételgeuse qui se situe sur l’épaule d’Orion,  est une supergéante de couleur rouge, froide et bien apparente à l’œil. Il s’agit fort probablement de la plus grande étoile de cette région de la Voie lactée. Selon certains calculs, elle pourrait remplir, lorsqu’elle croît, la zone orbitale de Jupiter. C’est à dire que si on plaçait Bételgeuse à la place de notre soleil, elle atteindrait par son diamètre l’orbite de Jupiter !

Nous verrons plus loin d’autres liens entre Zeus et Orion.

Orion dans les autres Civilisations :

Orion le Chasseur est l’une des constellations mises en exergue par presque tous les peuples.

Orion le Sumérien :

Le nom Sumérien pour la constellation Orion était Siba-Zi-An-Na, le “berger authentique des cieux” et il semble, en Mésopotamie, avoir été l’esprit immortel du défunt Tammuz mais les réprésentations de ce personnage sont très rares.

Orion l’Hindou :

Orion était également un guerrier en Inde. Les Hindous l’appelaient parfois Skanda. En tant que général d’une grande armée céleste, il chevauchait un paon.

Selon le Mahabharata, il lança ses flèches contre la Montagne Blanche, qui est la Voie Lactée. Connu aussi sous le nom de Karttikeya, il devint le souverain suprême de la guerre dans les textes Hindous ultérieurs. C’est principalement grâce à son commandement et à sa puissance que l’ordre antérieur des dieux, les Asuras, fut déposé.

Orion en Asie :

En Chine, Orion est l’une des 28 Xiu et est connue sous le nom de Shen :

Ce qui signifie littéralement « trois », sans doute en référence aux trois étoiles du Baudrier d’Orion.

Pour finir sur cette analyse égyptienne et exotique d’Orion, n’oublions pas d’évoquer Reshpou qui comme lui tient tantôt l’Ouas tantôt ( le bâton « royal » ) tantôt un bouclier mais aussi des flèches accessoires repris plus tard dans la version latine mythologique ), voici Reshpou sur la stèle de Kadesh :

Stele_of_Qadesh_8980

Avec la couronne blanche munie d’un uraeus et sa jupe fendue, la ressemblance est accentuée et dans cette image-ci on le voit face à Osiris le Dieu de l’Ouest son opposé céleste, Orion étant l’Est.

Le Nekkeh ( « flagellum » sorte de fléau que Ausares-Osiris ) tient dans la main sur le Disque suppose Orion nommé également Osiris ou Sahou par la nomenclature astronomique, ( Le Nekkeh est commun à l’avatar Mîn de Osiris nomme aussi Sahou mais peu importe c’est Reshpou qui est ici important ).

Le Soleil semble vu de la Terre se lever à l’Est et semble se coucher vu de la Terre à l’Ouest. Osiris incarne aussi le Soleil. Entre eux la Grande NWT qui repose sur la Constellation du Sphinx. NWT est le Comos mais c’est aussi la Patte de Vache qui illustre notre pôle céleste du Nord, la Constellation du Sphinx elle se trouve au Sud, on a donc sous les yeux, les 4 points cardinaux suggérés selon 4 constellations. La Constellation du Sphinx se dirige vers Reshpou et non pas vers Osiris car c’est dans ce sens que le Lion se dirige sur le Disque.

Il est possible que Orion du Disque de NWT avait une barbe mais hélas, le Disque a subit les assauts du temps, un voyage, une chute, et un nettoyage qui l’ont usé et ça continue hélas, alors qu’il devrait comme la Joconde être protégé de tout !

Je n’ai donc pas poussé le détail jusqu’à la barbe mais la position de sa tête suggère éventuellement une barbe, et dans ce cas, pas de doute, il s’agit de Reshpou, d’où sa célébrité stellaire et non pas divine au sens de dieu terrestre divinisé, car bien entendu Orion est tel quel dans le ciel depuis des dizaines de milliers d’années même depuis la naissance de notre Terre, ce qui explique son succès à Sumer, en Egypte et ailleurs mais, il n’y pas d’emprunt dans ce cas, si nous voyons tous la même chose.

On suppose dans le milieu égyptologique que Reshpou ou Reshef est un emprunt de la Culture de Sumer mais Orion, grande constellation très reconnaissable de partout sur Terre, n’est pas d’origine mésopotamienne mais bien universelle.

Orion et les Grecs :

Pour les Grecs, il existe plusieurs versions de son histoire datant de l’Antiquité.
La plupart des textes ne citent qu’un épisode, ou en omettent plusieurs. On ne trouve donc pas forcément de lien entre ces passages, beaucoup ont dû être perdus au cours de l’histoire.

Ovide le Latin a bien parlé de la naissance d’Orion dans un poème contenu dans les Fastes, mais ce n’est en réalité qu’une version primaire d’un unique épisode.

Les quelques fragments restants de la légende nous ont renseigné sur certains aspects de la Grèce Antique, comme sa préhistoire ou encore sur l’origine de la création du mythe grec.

Hyriée, le fondateur de la cité d’Hyria, en Béotie, n’avait jamais rencontré une femme mais souhaitait néanmoins avoir un héritier.

Un jour, Zeus, Hermès et Poséidon lui rendirent visite dans son palais. Pour eux, Hyriée sacrifia le plus beau bœuf de son troupeau.

Plus tard, il leur demanda comment il pouvait faire pour avoir un descendant sans qu’il soit obligé de se marier.
Pour cela, Zeus lui fit apporter la peau du bœuf qu’Hyriée leur avait sacrifié et il lui demanda d’uriner dessus. Alors Hyriée s’exécuta.
Puis les trois dieux enterrèrent la peau dans le jardin du palais et prirent congé.

Neuf mois plus tard comme une grossesse, à l’endroit où la peau avait été enterrée, parut un garçon auquel Hyriée donna le nom d’Orion, celui-ci viendrait du grec « ouria » : urine.

Accueilli à la cour d’Œnopion qui régnait sur Chios, Orion tomba amoureux de Mérope, la fille du roi, mais Œnopion voulait se débarrasser de ce prétendant encombrant.
Il décida donc de promettre la main de sa fille à Orion, à condition que celui-ci débarrassât Chios de tous les fauves qui s’attaquaient aux hommes et aux troupeaux.
Le roi était persuadé que Orion n’y parviendrait pas.

Mais Orion qui était un excellent chasseur n’eut aucun mal à remplir ladite condition. Lorsqu’il revint demander la main de Mérope, Œnopion renia ses promesses, l’amoureux se fâcha et saccagea le palais. Celui-ci fut ligoté tant bien que mal par l’armée lancée par le roi.

Pour le punir, Œnopion l’aveugla et l’abandonna sur le rivage. Orion marcha alors droit devant lui à travers la mer jusqu’à l’île de Lemnos et fut attiré par les forges d’Héphaistos qui accepta de lui prêter Cédalion, son assistant.

Le géant guidé par l’enfant rentra dans la mer et marcha vers l’est face au soleil.
C’est le sujet d’un tableau de Nicolas Poussin aussi célèbre qu’énigmatique.
Pendant sa marche, Orion recouvra miraculeusement la vue.

Il retourna à l’île de Chios pour se venger d’Œnopion, mais Artémis ( Diane des Romains ) lui demanda d’oublier sa vengeance et lui proposa de chasser avec elle.

La Déesse Artémis étant une chasseuse émérite adorant chasser les Lièvres et boire leur sang, aussi lorsque celle-ci rejoignit les Etoiles, c’est sous la forme d’un Lièvre, celui qui est au pied de Orion le Chasseur.

Orion le Géant :

Il est vrai que la grande taille d’Orion est aussi due au fait que la Constellation d’Orion est très grande, le terme « Géant » est donc dans ce cas, à prendre uniquement au sens astronomique mais certains peintres comme Nicolas Poussin, s’en sont servis au sens propre :

Influence Chrétienne dans l’Astronomie:

Le ciel astronomique fût, pendant un temps, vers le XVII ième Siècle, peuplé des personnages de la Bible, Orion fût représenté sous les traits de Saint Joseph par Julius Schiller dans son Coelum Stellatum Christianum, daté de 1627.

Source : http://www.lindahall.org/services/digital/ebooks/schiller/constellation.shtml

Saint Joseph (hébr. יוֹסֵף, grec Ἰωσήφ) est un personnage du Nouveau Testament (Mt 1, 18 ; Lc, 2,3). C’est un des lointains descendants d’Abraham et du roi David (Mt 1, 1-17). Il est fiancé à Marie lorsque celle-ci se retrouve enceinte par l’action de l' »Esprit Saint ». Dès lors, il épouse Marie et, acceptant l’enfant, il devint le père nourricier de Jésus qui, de ce fait, appartient à sa lignée, celle de David.

La similitude entre le mythe de Orion dont on ne sait pas où et de qui il né et Joseph est intéressante lorsqu’on sait qu’une femme avec un enfant ne bénéficiait pas du droit de vivre :

Au temps de Jésus, les esprits avaient à peine évolué. On ne lapidait plus systématiquement la jeune mariée qui n’était pas trouvée vierge ou qui était déjà enceinte à son mariage, mais lorsqu’on avait des doutes sur l’identité du père présumé de l’enfant, on faisait subir à la jeune mariée l’épreuve dite : des eaux amères.
Cette épreuve des eaux amères, était une sorte de jugement où l’on faisait boire à la présumée coupable des herbes très amères qui avaient de quoi faire vomir une bête que l’on mélangeait avec de la poussière ramassée dans le temple. Si la pauvre accusée vomissait elle était reconnue coupable, le mariage était déclaré nul et l’ancien époux pouvait garder la dote et même réclamer une indemnité à ses parents qui devaient la reprendre. Mais si la femme ne vomissait pas, on la déclarait officiellement innocente et mariée.
Marie subit ce « test » c’est ainsi qu’elle devint l’épouse de Joseph.

La loi de Moïse punissait de mort par jets de pierres (lapidation) toute femme qui n’était pas trouvée vierge à son mariage. Cette exécution publique se faisait généralement devant la maison de ses parents où il était admis que la malheureuse jeune fille se serait « prostituée ».

Orion est aussi citée dans la Bible, dans les livres de Job (9.9) (38.31-32) et d’Amos (5.8).

D’autres sources indiquent que les 3 Etoiles du Baudrier d’Orion, ont inspirés les 3 personnages que sont les « Rois Mages ».

Vision astronomique de l’Egypte Antique :

Nous l’avons vu Orion est bien d’ inspiration égyptienne mais pour nous en convaincre, il nous faut nous baser sur le catalogue d’étoiles Uranometria de J. Bayer qui sert de référence officielle aux astronomes modernes, pour retrouver notre Orion égyptien :

orion-vierge

Situons le dessin linéaire officiel sur la page de Bayer :

orion-vierge-lignes-vertes

Nous allons à nouveau comme nous l’avons fait pour les autres constellations, retourner dans les 4 angles de vision différents la page de Orion :

orion-vierge-bis

 

Nous observons le caractère « militaire » de Orion avec la version égyptienne, sa jambe levée nous fait penser à un Souverain qui montre la Voie d’un pas affirmé et l’accessoire du Nékhekh souligne davantage le côté souverain de Orion, qui est aussi en effet, le personnage le plus grand en taille de tous les autres personnages de nos constellations.

Mais cette jambe pourrait être aussi dépliée vers l’avant pour marquer plus d’élan, mais hélas Bayer a illustré des étoiles qu’il a adressé à d’autres constellations ( comme vous pouvez le voir avec sa mention manuscrite désignant Eridanus le Fleuve Nil, nous avons vu que ce Fleuve est sensé se trouver sous les pieds de Orion et non pas ailleurs ) mais il a placé celles-ci un peu plus éloignées croyant avoir affaire à des étoiles qui ne font pas partie d’Orion ainsi vous avez l’explication de la « trop » longue jambe si nous observons Orion comme ci-dessous :

orion-vierge-bis-jambe-levee

 

Avec la jambe dépliée on se rapproche davantage du dessin égyptien, nous allons donc garder cette position et voir si nous la retrouvons dans les 3 autres angles de vision différents restants :

orion-vierge-bis-bis-bis

orion-vierge-bis-bis-bis-bis

orion-vierge-bis-bis

On remarquera que pour les 4 angles, la jambe gauche de Orion est plus musclée, car Orion est un Marcheur qui semble parcourir l’immensité du Cosmos. Cette jambe est très importante car c’est elle que les Latins prennent pour une Massue lorsque on se base sur le bon sens de la position de Orion dans notre ciel et sur le Zodiaque Egyptien, voici d’abord le sens de vision auquel on nous a habitué mais qui n’est pas la réalité astronomique, ce sens erroné découle de la forme du Sablier que l’on pose logiquement verticalement, à ce sablier est venu se rajouter la mythologie grecque de Orion, ces deux visions nous donnent une vision tronquée de la réalité céleste, car Orion y semble allonger sur le dos tout en marchant  :

orion-vierge-bis-bis-bis-lignes-vertes

Vous remarquez qu’en effet, ce que l’on prend pour une Massue est en réalité une jambe :

orion-vierge-bis-bis-bis-lignes-vertes

Voici les 4 représentations officielles les plus courantes de la Constellation Orion observées par les astronomes :

Voici un des dessins de la Constellation Orion superposé à la Constellation de Onouris le Chasseur sur le Zodiaque Égyptien :

On suppose que l’Arc que l’on a rajouté dans la main d’Orion a été rajouté par des astronomes qui nous sont plus contemporains et qui ont du s’inspirer de l’Arc de la Déesse de la Chasse Artémis-Diane.

Mais il est certain que d’autres astronomes confondent l’image de Orion avec celle de Hercule-Héraclès, de fait, ils lui ont rajouté un bras levé tenant ce qui ressemble à une massue mais la Constellation d’Hercule ne se trouve pas du tout dans cette région du ciel.

Cette massue est sans doute une interprétayion du flagellum ( nékhekh en ancien Egyptien ) que Orion du Zodiaque tient dans sa main droite.

Identification astronomique :

Orion ( « le Chasseur » ) est une constellation située quasiment sur l’équateur céleste.
Elle était bien entendu répertoriée parmi les 48 constellations de l’Almageste de Claude Ptolémée, qui on le sait, c’est inspiré du catalogue des étoiles de Hipparque qui lui s’était inspiré des Égyptiens.

Dans certaines versions de la légende, Orion fut tué par un Scorpion qui a été placé à l’opposé de la voûte céleste par les dieux, afin que Orion et le Scorpion soient séparés afin qu’ils ne soient jamais au-dessus de l’horizon en même temps.

C’est pour cela que lorsqu’Orion se lève à l’horizon Est, le Scorpion se couche à l’horizon Ouest.

Ce qui se vérifie sur le Zodiaque Egyptien, le Scorpion se trouve bien à l’exacte opposé de Orion.

Orion fait partie des rares constellations immédiatement reconnaissables par leur forme. Ses sept étoiles les plus brillantes forment un « nœud papillon » (ou un sablier) facilement identifiable : quatre étoiles très brillantes forment un rectangle caractéristique au milieu duquel se trouve un alignement de trois autres étoiles Alnitak, Alnilam et Mintaka.

Mais il y a aussi sa célèbre nébuleuse qui l’a rend très vite identifiable :

orion-vrai-egypte

 

 

 

Les Constellations qui lui sont limitrophes sont celles : de Eridanus, de Lepus et du Taureau.

 

——————————————————————-

Cette page fait partie d’un ensemble dont le travail de recherche consiste à décrypter les personnages du Zodiaque de Denderah, ce travail de recherche inclut un Zodiaque-Map cliquable, ainsi qu’une représentation fidèle en très grande taille du Zodiaque de Denderah.

Vous avez la possibilité de commander un Poster de ce Zodiaque en couleurs d’une taille à partir de 80 cm sur 120 cm.

Vous pouvez lire aussi le travail de recherche qui sert d’introduction aux Constellations Égyptiennes à cette adresse :

Lien vers le travail de recherche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s