Constellation Canis Major-Neith l’Archère

On peut identifier très facilement sous le Lion du Zodiaque de Denderah, une femme qui tient un Arc prête à tirer une flèche.

Agrandissons-la :

Plusieurs Déesses Égyptiennes sont représentées en relation avec un arc et une flèche :

La Déesse Neith :

Mère du dieu Sobek, le dieu crocodile, Neith « déesse de Saïs » met au monde Rê le matin, et le dévore le soir, épouse du dieu Khnoum, elle est parfois assimilée avec la déesse Nout.

La déesse Neith est la déesse de la guerre et de la chasse. Elle peut également jouer le rôle de protectrice des artisans qui fabriquent les étoffes, les tissus et les bandelettes nécessaires à la momification.

Son lieu de culte principal se trouve à Saïs dans le Delta, elle y parait comme une des divinités les plus anciennes de l’Égypte. Elle évolua plus tard sous la XXVIème dynastie, Basse Epoque au rang de déesse créatrice.

Généralement représentée sous la forme d’une femme coiffée de la couronne rouge de la Basse-Égypte, avec la déesse Ouadjyt de Bouto, elle est l’une des gardiennes de la couronne royale, et son symbole est un bouclier ou sont représentées deux flèches croisées, mais elle peut être aussi représentée avec un arc et des flèches :

La déesse Neith peut être représentée comme un déesse primordiale, asexuée elle fait donc partie des déesses du panthéon égyptien. Elle est fécondée par le verbe, et enfante le disque solaire.

neith-4

Elle contribua au mythe Osirien, jugeant le combat mythique d’Horus contre Seth, elle proposa de nommer Horus roi du monde végétal, et Seth roi du monde désertique, et pour ne pas favoriser le dieu Horus, elle proposa de donner au dieu Seth deux déesses Anat et Astarté.

La Déesse Satis :

Lorsque Neith porte la Couronne Blanche elle incarne alors la Déesse Satis :

Satis était vénérée aussi sous forme d’antilope, dont sa couronne Hedjet est pourvue de deux cornes. Ses attributs personnels sont aussi, outre le sceptre ouas et le signe ânkh, des flèches, à l’instar de Neith avec qui Satis partage la personnalité mais en tant que son pendant du Sud, c’est à dire de la Haute Égypte contrairement à Neith qui elle porte la couronne rouge de la Basse Égypte.

Aset qui donna en grec Isis, Isis, qui signifie le « Siège », trouve son origine sous le nom de Satis, son sanctuaire principal se trouve sur l’île Eléphantine depuis les époques les plus reculées.
Combattante inlassable, fière, puissante et ingénieuse, la « dame d’Eléphantine », dont le nom signifie « plus rapide qu’une flèche », tient l’Egypte entre ses mains.
Protectrice, à l’origine, des frontières du Sud contre les invasions ennemies, elle tient dans son poing serré un arc et des traits ( flèches ).

Le Tir à l’Arc Égyptien :

Les arcs et les flèches ont été présents dans la culture égyptienne depuis ses origines pré-dynastiques. Le tir à l’arc était pratiqué tant pour la chasse que pour la guerre.

Des bas reliefs des tombes de Thèbes décrivent des « leçons de tir à l’arc ».

Certains pharaons sont célèbres pour leurs exploits sportifs qui grandissaient leur aura et plus encore leur dimension divine, en particulier Aménophis II. Dans  » La civilisation de l’Égypte antique  » (Arthaud 1965), François Daumas raconte que, jeune prince très athlétique, le futur pharaon était capable de bander son arc au point que les flèches  » traversaient de part en part des saumons de cuivre épais de six centimètres ; les pointes dépassaient la cible de vingt centimètres « . Amateur de chevaux, il réalisait également des performances en attelage.

Nous l’avons vu quelques divinités Égyptiennes sont liées à l’archerie.

neith-1

Canis Major en Asie :

On peut voir ci-dessous une carte Chinoise des Constellations ( planisphere de Suzhou ) Elle fût conçue en 1193, gravé sur pierre en 1247 par l’Astronome Huang Shang.

constellation Canis Major chinois sans indications

La Constellation du Grand Chien est d’ailleurs précisément nommée « l’Arc » en Chine.

Au même emplacement que sur le Zodiaque de Denderah, on observe bien le dessin d’un arc ( encerclé de rouge ), celui que tient la Déesse Neith.

constellation Canis Major chinois

Sirius la Vache ou la Flèche ? :

Les Égyptiens nommaient Sirius sous le nom de Satis ou Sothis ou Sopdet, cette étoile qui par son apparition semblait déclencher la crue du Nil.

Ci-dessous, on peut voir une représentation de la Barque Solaire qui réapparaît à chaque crue, on ne voit pas le mât de la barque Solaire, car « la bite d’amarrage » nous le cache, mais grâce au montage, on peut voir à quoi est relié la chaîne qui est attaché aux cous des Chiens :

Les Chiens Sirius

Ces Chiens sont nommés Khentamentiou, Oupouaout, Inpou, tardivement ils ne formèrent qu’un seul et même chien.

On comprend mieux, où les Grecs ont été cherché l’évocation du chien.

Initialement, lorsque les Anciens Égyptiens observaient le soleil se lever à l’Est dans l’horizon, quelques minutes avant qu’apparaît l’Astre Solaire, c’était la Constellation de Canis Minor, le Petit Chien qui le précédait.

Isis n’a jamais été représenté en chien, il est donc inconcevable égyptologiquement parlant, de lui attribuer l’apparence d’un canidé.

monoceros-uranometria

D’autant que cette étoile très lumineuse qu’est Sirius que les anciens Égyptiens nommaient Sopdet était représenté, par une vache sur une barque, avec une grosse étoile entre les cornes, cette vache précède Neith l’Archère dont on voit l’arc juste derrière Sopdet la Vache :

vache sopdet

D’où vient cette fameuse Licorne ?

Le nom Licorne désigne par le mot corne le repère pour déterminer l’équateur. Sans ce repère, il est impossible de déterminer les hémisphères Sud et Nord, car la Terre ne se coupe pas en son milieu de simple manière horizontale, il faut tenir compte de l’axe décalé de son orbite de 23°1/2 , ce qui oblige à tenir compte d’une vision de notre globe terrestre réel et non pas due à un montage photo esthétique.

On commet l’impair linguistique en traduisant rapidement le mot Ceros de Monoceros par Corne, mais Corne se dit Cornus en Latin comme dans Capricornus.

Cette référence au mot zéro est bien sûr à placer dans un contexte de degrés astronomiques traduisant le Nouvel An Solaire et indiquant où se trouve le degré 0 en fonction de cet événement, c’est à dire une fin de cycle et le début d’un autre.

Le mot Mono désigne « un seul » mais les linguistes savent que des combinaisons anachroniques ont pollué la culture des astronomes au point que la majorité d’entre eux n’ont jamais vérifié l’étymologie du mot Monoceros, comme votre serviteur s’enquiert de le faire pour vous et eux.

Ceros n’a pas d’étymologie propre, on l’apparente au mot cire mais ce mot n’est pas directement Latin, il est espagnol tardif ( Monoceros n’est pas une constellation antique – même si comme dit plus haut, les A.E. connaissaient cette constellation sous un autre nom ( Sopdet ) et une autre forme ( vache sur une barque ) – ce nom ou mot cero est plus moderne que les Latins. Il désigne le mot Zéro, cardinal Zéro.

 

 

C’est donc une erreur de donner le nom de Isis à la Constellation Canis Major, d’autant que si on relie plus d’étoiles et autrement, en se servant du dessin de la Licorne voir plus haut, on observe clairement une Vache sur une Barque avec une grosse étoile entre les Cornes, par contre regarder ce qu’on obtient avec le dessin linéaire officiel de Monoceros :

monoceros-sopdet-combi

N’oublions pas que d’après l’Ancienne Égypte, le Ciel est Féminin, la Voie Lactée est incarnée par la Déesse Nout, la Terre elle était Masculine avec le Dieu Geb, en un mot, il y a eu inversion de cette vision avec les Grecs.

Voyons ensemble, comment s’est faite la réadaptation de Sopdet et Neith par les Grecs :

Canis Major et les Grecs :

Les Grecs adaptèrent en le transformant néanmoins le personnage de la Déesse Neith ( ou Anat ) par celui de Artémis, les Romains, eux, l’appelèrent Diane, ils se servirent de l’arc comme attribut pour en faire la Déesse de la Chasse que l’on représenta en statue souvent accompagnée de son Chien.

Orion et Artémis ( Diane ) chassaient ensemble, bien que pour certains, ce couple n’en était pas un, quoi qu’il en soit, nous pouvons observer sur le Zodiaque que la Flèche que la Déesse est prête à tirer, atteindra Orion ( certes le Faucon s’envolera et la flèche viendra se planter dans le cou de Orion).

Née sur l’île d’Ortygie « l’Ile aux cailles », appelée plus tardivement Délos, Artémis fait du pays des Hyperboréens sa résidence principale1 où elle règne en maîtresse de la nature sauvage et des animaux. « Que toutes les montagnes soient les miennes » déclare-t-elle dans l’hymne de Callimaque de Cyrène.
Coureuse des forêts, sauvageonne insoumise et fière, Artémis appartient avant tout au monde sauvage.

Artémis est aussi appelée Artémis khrysêlakatos, « à l’arc d’or », et par Hésiode iochéairê, « l’archère », ses animaux favoris sont la biche, le cerf et les chiens.

Artémis tua d’une de ses flèches le chasseur Orion, soit par jalousie, soit pour une autre raison qu’il serait trop long et surtout difficile à expliquer tellement, il y a des versions différentes.

Précisons juste que le Scorpion que Artémis chargea de piquer Orion est une allusion astronomique qui explique que lorsque slon la rotation de la Terre, on perçoit la Constellation du Scorpion, Orion disparaît du Ciel et réciproquement.

Les Astronomes depuis le 17 ième Siècle, se contentèrent donc de représenter la Déesse Neith sous l’aspect d’un chien ( la Religion Catholico-Romaine ne pouvant représentée une déesse pour la raison que l’on sait ), ce chien répond au nom de Sirius, comme le nom de l’Étoile.

Sirius, également appelée Alpha Canis Majoris (α Canis Majoris/α CMa) par la désignation de Bayer, est l’étoile principale de la constellation du Grand Chien. Vue de la Terre, Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel (après le Soleil).

Deux légendes se superposent pour expliquer à quel chien cette constellation se rapporte : tout d’abord Lélaps, le chien d’Actéon, ou celui de Procris, une nymphe de Diane, ou le chien d’Ulysse, que Zeus félicita pour avoir attendu 20 ans son maître, partie à la guerre de Troie malgré une ruse, sans manger ni boire, ou celui donné par l’Aurore à Céphale, tellement rapide qu’il fut capable de vaincre le Renard à la course et qu’il fut placé dans les cieux par Zeus en récompense.

La deuxième légende raconte qu’il s’agit du chien de chasse d’Orion, pourchassant le Lièvre.

Influence Chrétienne dans l’Astronomie:

Le ciel astronomique fût, pendant un temps, vers le XVII ième Siècle, peuplé des personnages de la Bible, Canis Major fût représenté sous les traits du Roi David par Julius Schiller dans son Coelum Stellatum Christianum, daté de 1627.

Source : http://www.lindahall.org/services/digital/ebooks/schiller/constellation.shtml

Pourquoi le Roi David ?

C’est simple à cause de l’Archet ( qui est en fait un arc mais sans flèches ).
L’archet, inconnu dans l’Antiquité et le bas Moyen Age, fait son apparition aux alentours de l’an Mil et se diffuse dès le XIIème siècle à toute l’Europe.
Les premières représentations européennes de l’archet se trouvent dès le Xème siècle dans des manuscrits mozarabes de provenance espagnole (Commentaire de l’Apocalypse du moine Beatus de Liebana riche en illustrations). Elles confortent la thèse de l’origine arabo-islamique de l’archet.
Voici une image où l’on voit le roi David jouant avec un archet sur le tropaire-psautier de Saint-Martial de Limoges.

On le constate, malgré la transformation de l’Arc de la Déesse Neith en Chien du nom de Canis Major de la Déesse Artémis, l’Église Catholico-Romaine pris malgré tout en considération l’arc représenté sur le Zodiaque Égyptien, bien qu’elle transforma une jolie jeune femme en vieillard…

Il ne s’agit pas de dénigrer une race de chien pour une autre, mais juste de comprendre pourquoi, l’Artiste n’a pas fait en sorte de reprendre les étoiles du catalogue Urania’s Mirror de Alexander Jamieson (1782–1850), certes ce catalogue est postérieur au catalogue Uranometria mais les étoiles sont les mêmes et si Alexander Jamieson s’est servi du catalogue de Bayer, pourquoi lui a t’il choisi de représenter une sorte de Lévrier comme chien ?

chien-levrier

Quoi qu’il en soit A.Jamieson nous indique le bon sens d’observation de la Constellation Canis Major, en effet pour visualiser un Lévrier ou un chien plus reconnaissable comme chien, il faut l’observer avec son arrière train vers le bas et la tête vers le bas, de fait le sens horizontal que donne à voir l’Uranometria nous induit en erreur, car Alexandre J. disposait lui d’instruments d’optique plus perfectionné que ceux de Bayer mais aussi parce que dans l’inconscient collectif Canis Major est plus souvent illustré par le Lévrier dans cette position « sur le cul » ou courant à l’oblique dans le ciel. Un autre détail devrait attirer notre attention c’est que les deux catalogues nous montrent un chien avec une petite queue, ce détail commun nous explique sans doute le choix d’un Lévrier qui à la Cour de l’époque de Jamieson était plus à la Mode :

 

 

Il ne s’agit donc pas d’être « égyptomaniaque » ou « anti-chien » dans ma démarche mais de démontrer avec des bases scientifiques que l’on empêche les enfants de retrouver des personnages plus facilement dans le ciel étoilé et en restant amis avec les Animaux.

Ce Grand Chien peut continuer à accompagner Neith puisque nous avons vu qu’il s’agit de Diane ou/et Arthémis mais regardons aussi juste derrière collé au dos du Canis Major, le personnage tenant un Arc prêt à décocher une flèche sans doute pour illustrer le Nouvel An égyptien. Peu importe la grande luminosité de Sirius, les Anciens égyptiens se basaient sur la Ronde des Constellations perçue de la Terre, de fait, on ne peut pas éclipser la Constellation Sopdet-Licorne dans cette ronde, Monoceros précède bien Canis Major dans la Ronde dont la boucle solaire est indiqué par Râ en Faucon posé dans le prolongement de l’équateur :

Mais en restant neutre et objectif, en effet, il ne s’agit pas pour moi de vous convaincre mais de vous faire poser la question suivante : « Et si les premiers égyptiens avaient calqué leur style si reconnaissable entre tous sur les dessins naturels si on se sert de presque toutes les étoiles de chacune des Constellations ?  »

Pour être comme les Dieux, les hommes se mirent à vivre, à s’habiller, à se coiffer, à se tenir comme les personnages des Constellations avec qui il conservait une relation d’abord indifférente mais ensuite très passionnée car étudiée et transmise, lorsque apparut le Calendrier Égyptien vers – 3000, c’est à cette date où la société égyptienne commença à vivre de manière astronomique, se servant du Calendrier, qui faut il le préciser issu de l’Astronomie.

narmer

 

 

 

 

Observez la différence de styles entre la période pré-Narmer et après Narmer, y a pas photos, le ciel étoilé à bien déterminé le style égyptien, c’est bien le Calendrier qui a déterminé le changement de style « primitif » à « civilisé » tel que l’on a l’habitude de reconnaître instantanément le style égyptien.

On peut des lors comprendre plus facilement ce que signifie la Dynastie 0 ou zéro, qui sans aucun doute indique le Zéro de Monoceros la Licorne qui marque le point de départ de notre Calendrier Solaire depuis 5017 ans, en 2017.

Il ne s’agit pas de remettre en question l’existence d’autres dynasties précédant la Dynastie Zéro qui elle précède la Première Dynastie de Narmer, il s’agit juste de préciser ici une référence astronomique en relation avec l’avènement de l’Astronomie Moderne apparu sous Narmer, l’Unificateur dont les héritiers adopteront le style égyptien proposé par les Constellations.

Voyons voir ce que Bayer, auteur de l’Uranometria, le catalogue d’étoiles officiel des astronomes modernes, déjà son chien est loin d’être un Lévrier, pourquoi ? Parce qu’à l’époque de Bayer, cela devait être cette race de chien ( si elle existe ) qui devait être à la mode contrairement au Lévrier qui lui sera à la mode, un siècle plus tard :

canis-major

Vous vous demandez pourquoi ce chien est couché en oblique, c’est vrai Bayer ou son Artiste aurait très bien pu le dessiner à l’horizontale vu que ce ne sont pas les étoiles ainsi disposées qui nous évoquent instantanément un chien si on efface le dessin. Mais voyons voir où les astronomes modernes situent le dessin linéaire officiel de Canis Major :

canis-major-traits-verts

Il faut éviter de se fier aux innombrables dessins de Canis Major qui nous montre un chien clairement reconnaissable tous ces dessins sont faux et ne reflètent pas la réalité du ciel étoilé, car pour placer le dessin linéaire, nous sommes obligés de tenir compte des étoiles et ne pas en inventer pour lui dessiner des oreilles, d’ailleurs même Bayer a choisi un chien avec de toutes petites oreilles, bref, ce dessin linaire évoque une silhouette animale mais quand à savoir lequel, ce sera difficile voire impossible d’y répondre.

Mais le dessin linéaire n’est pas aussi complexe que celui de la version égyptienne en observant ces 4 angles de vision différents, ci-dessous :

canis-minor-ura-bis-bis-bis-bis

Ci-dessus, une silhouette féminine ( ventre et sein ) plus reconnaissable et tenant un arc et une flèche comme sur le dessin colorisé, mais peut on voir un dessin plus élaboré si on change d’angle ?

canis-major-bis-bis-bis

On voit voit très facilement une femme debout élancée tenant un arc, à ne pas s’y tromper, cette Femme fait bien partie de la Constellation de Canis Major , sinon comment expliquer tant d’étoiles restées vides de du dessin animal ?

 

canis-major-bis-bis

La Grâce de Neith est aussi belle que celle d’un Lévrier ou peu importe la race, mais il faut avouer qu’elle a du chien, non ?

canis-major-bis

Avec ce dernier angle qui certes n’est pas aussi esthétique que les autres, on constate que les Anciens Egyptiens ont cru sans doute que les Constellations sont vivantes, qu’elles bougent selon l’angle, qu’elles bougent leurs pieds, c’est peut être pour cette raison qu’ils ont décidé de fixer par un dessin – sculpture ces Constellations qui s’y même se mettent à bouger selon notre angle de vision, sont bien là dans notre ciel et depuis toujours avant même que les égyptiens n’adoptent leur style.

Chacun aura observé  que l’angle ci-dessous, montre clairement une femme avec une perruque très reconnaissable donnant instantanément le style égyptien si typique, superposons-y le dessin linéaire moderne  :

canis-major-bis-bis-bis-superpo

Voilà que notre « Animal » a décidé de se mettre à l’Horizontale ce qui est plus logique pour se tenir debout et ainsi s’imposer, mais pourquoi juste se contenter d’y voir un Chien, ne serait-il pas plutôt plus complet d’y voir Neith et son Arc qui plus tard sera nommée Diane accompagnée par son Chien ?

 

 

 

Vision astronomique de l’Egypte Antique :

Voici les 4 représentations officielles les plus courantes de la Constellation Canis Major observées par les astronomes :

 

canis-major-vignette

Identification astronomique :

La constellation Canis Major est l’une des plus anciennes constellations, du fait de la présence de Sirius, l’étoile la plus brillante du ciel (après le Soleil). Relativement loin de l’écliptique, elle n’est visible que quelques mois par an aux latitudes voisines de 45° nord.
Il n’y a pas beaucoup d’objets célestes dans la constellation du Grand Chien. En dessous de Sirius se trouve néanmoins l’amas ouvert M41, de magnitude 4,6.

En 2003 fut découverte une petite galaxie irrégulière dite du Grand Chien, située à seulement 13 kpc de la Galaxie (donc, à quelques centaines de parsecs de l’extérieur du disque), la plus proche connue à l’heure actuelle.

Ptolémée la répertoria dans son Almageste mais pour d’autres c’est le catalogue de Hipparque qui la recensa le premier bien que nous savons que Hipparque, lui se basa sur l’astronomie Babylonienne ou Égyptienne puisque nous observons que ces derniers maîtrisaient parfaitement eux aussi l’Astronomie.

 

Les Constellations limitrophes à Canis Major sont : Lepus, la Licorne, …

——————————————————————-

Cette page fait partie d’un ensemble dont le travail de recherche consiste à décrypter les personnages du Zodiaque de Denderah, ce travail de recherche inclut un Zodiaque-Map cliquable, ainsi qu’une représentation fidèle en très grande taille du Zodiaque de Denderah.

Vous avez la possibilité de commander un Poster de ce Zodiaque en couleurs d’une taille à partir de 80 cm sur 120 cm.

Vous pouvez lire aussi le travail de recherche qui sert d’introduction aux Constellations Égyptiennes à cette adresse :

Lien vers le travail de recherche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s