Constellation Argo Carena-La Barque Solaire

On peut voir en dessous du Lion sur le Zodiaque, un serpent qui peut évoquer une barque ou  un Navire.

Agrandissons-le :

On a pu observer avec la Constellation Hydra-Aapep que les Anciens Egyptiens ont pu stylisé la Constellation Argo Navis sous la forme d’un Serpent sur lequel semble être posé plusieurs personnages dont le Lion et une jeune fille qui le tient par la queue ainsi qu’un oiseau ( Corvus ).

Mais nous verrons plus loin qu’il s’agit bien de Hydra et non pas de Argo Navi qui lui se situerait plus bas.

Le Navire dans l’Egypte Ancienne :  

Le Vaisseau Argo est sans doute inspiré de la Barque Solaire chère aux Anciens Égyptiens mais il pourrait aussi symboliser la barque qu’utilisa la Déesse Isis lorsque elle rechercha les morceaux du corps de Osiris éparpillés dans le fleuve.

La Barque n’est pas qu’un symbole celeste, en effet, on peut voir ci-dessous, une barque dont la forme évoque celle d’un serpent, qui glisse sur l’onde marine, en effet, on observe bien, les flots bleus composé de petites vagues, elle transporte plusieurs dieux :

Isis fût dans l’Antiquité, considérée aussi comme la Déesse des Marins, le Phare d’Alexandrie fût d’ailleurs construit pour honorer son culte, de nombreux ports lui dressaient un temple à cet effet, par ex à Délos.

Même les Romains, vénéraient Isis sous appellation « Navigium Isidis » qui rappelle le voyage d’Isis.

Argo et Jason :

Les Grecs eux, vouait aussi un culte à Isis mais sous plusieurs noms Arthémis mais aussi Athéna mais selon Pindare et Valérius Flaccus, ce fut Héra, cette Déesse Grecque, par un tour de magie, donna vie à la Proue du Vaisseau Argo, que Jason ( dont nous avons parlé dans l’analyse de la constellation Hydra-Aapep ) utilisa pour retrouver la Toison d’Or.

La proue fût taillée dans un chêne sacré de la forêt de Dodone, dont les arbres étaient réputés pour rendre des oracles était donc douée de parole, la proue du navire devait indiquer aux marins les dangers qu’ils auraient à éviter.

Un oracle avait prédit à Pélias, usurpateur du trône d’Iolcos, qu’il serait détrôné par un homme qui se présenterait à lui avec une seule sandale. Devenu adulte, Jason va réclamer le trône d’Iolcos. Sur le chemin, il aide une vieille femme à traverser un fleuve. Cette femme n’est autre que la déesse Héra, déguisée ; il perd une sandale dans la traversée.

Pélias lui promet le trône pourvu qu’il lui rapporte la Toison d’or, qui se trouve alors en Colchide. Avec l’aide d’Athéna et d’Héra, Jason entreprend de faire construire un fabuleux navire, l’Argo (« le rapide »). Celui-ci terminé il embarque à son bord accompagné de 50 jeunes hommes héroïques, les Argonautes (il s’agit de la génération antérieure aux héros de la Guerre de Troie), qui ont partagé avec lui les enseignements du centaure Chiron. Parmi eux, on compte Héraclès, Thésée et les jumeaux Castor et Pollux. Benoît de Sainte-Maure raconte que c’est Pélias qui demande à un constructeur grec talentueux nommé Argus, de construire une nef à cette occasion, la première nef à voile baptisé l’Argo.

Au terme d’un périlleux voyage, les Argonautes accostent enfin en Colchide. Le roi Éétès accepte de lui laisser la Toison d’or, s’il parvient à venir à bout d’épreuves surhumaines.

Argo et Bacchus :

Le Vaisseau est aussi apparenté au Mythe de Bacchus-Dionysos, raconté par Tirésias :

« Bacchus métamorphosé en enfant, que des pirates veulent enlever dans leur vaisseau, enchaînèrent au mât, croyant en tirer une riche rançon ; mais Bacchus se présente aussitôt à eux sous la forme d’un lion redoutable, les mâts et les cordages du vaisseau s’entortillèrent et prirent l’apparence d’affreux serpents, les pirates saisis d’effroi, se précipitent dans les flots sous la forme de dauphins. ». C’est le sujet de la frise du monument choragique de Lysicrate à Athènes.

On constate avec l’histoire de Tirésias, le devin aveugle de Thèbes, que la superposition voir la transformation du Lion et du Vaisseau se fait sans difficultés dans l’esprit de la Grèce Antique, c’est d’ailleurs grâce à cette histoire, que les Astronomes du 17 ième Siècle, inventèrent la constellation du Poisson Volant qu’ils placèrent juste sous le Vaisseau, afin d’évoquer les marins apeurés transformés en Poissons.

Le Navire Argo pour certains tirait son nom de la ville d’Argos, où il aurait été contruit ou bien encore de l’adjectif argos, qui signifie rapide.

Argo et l’Egypte Antique :

La Navigation tient une grande place dans la culture Egyptienne.
Les bateaux de grande dimension sont construits en bois bien que l’Egypte soit peu pourvue de ce matériau. Les peintures et les barques funéraires retrouvées montrent le degré de perfection atteint par les Egyptiens dans le domaine de la construction navale.

Le mode de propulsion des grands bateaux se fait à l’aviron, les rameurs sont assis et regardent vers l’arrière du bateau. De grands avirons de gouverne, à l’arrière, permettent aux timoniers, debout, de manoeuvrer le bateau. Presque tous les grands bateaux sont également pourvus d’une voile, les vents dominants du nord permettent de remonter le fleuve à la voile. Sous l’Ancien Empire, une seule sorte de voile est connue : la voile en toile carrée constituée de laizes disposées horizontalement. Ses dimensions imposantes varient en fonction de la taille du navire.

La navigation sur mer :

Les Egyptiens de l’Antiquité n’ont pas seulement navigué sur le Nil, ils se sont aventurés sur les mers et ont même effectué la première circumnavigation de l’Afrique connue.
Vers 600 avant notre ère, le pharaon Néchao ou Nécôs organisa une expédition qu’il confia à des marins phéniciens avec pour but de faire le tour de l’Afrique. Les détails de ce périple, rapportés par Hérodote, semblent très probables.

« Le roi d’Égypte Nécôs fit partir des vaisseaux montés par des Phéniciens avec pour mission de revenir en Égypte par les Colonnes d’Héraclès et la mer septentrionale. Partis de la mer Erythrée les Phéniciens parcoururent la mer méridionale : à l’automne ils débarquaient sur la côte de Libye, à l’endroit où les avait menés leur navigation, ensemençaient le sol et attendaient la récolte ; la moisson faite, ils reprenaient la mer. Deux ans passèrent ainsi ; la troisième année, ils doublèrent les Colonnes d’Héraclès et retrouvèrent l’Egypte. Ils rapportèrent un fait que j’estime incroyable : en contournant la Libye, disent-ils, ils avaient le soleil à leur droite. » Hérodote, L’Enquête (livre 4, § 42), traduit par Andrée Barguet.

Non seulement le calendrier décrit correspond bien au vent et courant favorable à cette circumnavigation (pour descendre puis remonter la côte africaine), mais de plus, le fait « incroyable » du changement de position du soleil montre bien que les marins ont dépassé l’équateur.

Un autre témoignage renforce la probable capacité des Egyptiens à effectuer de longs voyages en mer. Il s’agit de bas-reliefs sur les parois du temple de Deir El Bahri, près de Louxor, qui montrent cinq bateaux qui embarquent pour un mystérieux « pays de Pount » à la demande de la reine-pharaon Hatchepsout (1480 à 1460 av JC). On pensait que ce voyage avait dû s’effectuer sur la mer Rouge pour gagner les côtes africaines au sud de l’empire mais on n’en avait aucune preuve archéologique jusqu’en 2005, quand Rodolfo Fattovich, de l’Université de Naples, eut l’idée de fouiller le site de Mersa Gawasis sur la côte égyptienne de la Mer Rouge. Il découvrit alors des cordages et des pièces de bois provenant de bateaux. Devant les abris, une pile de caisses en bois, comme déposée la veille, attendait les chercheurs, sur l’une des caisses, des inscriptions en hiéroglyphes mentionnaient « les richesses du Pount ».

Pour apporter la preuve scientifique de la capacité maritime des Égyptiens, l’archéologue américaine, Cheryl Ward, spécialiste de la nautique ancienne, décida de reconstruire la réplique de l’un des navires de la flotte d’Hatchepsout pour vérifier s’il pouvait naviguer. Cette aventure est racontée dans un documentaire passionnant de Stéphane Bégoin (« Quand les Egyptiens naviguaient sur la mer Rouge ») qui retrace les étapes de la construction du Min puis sa navigation, avec succès, sur la Mer Rouge.

Le navire grec et la Caravelle :

Voici un navire grec comme celui d’Argo :

et voici comment on ( Andreas Cellarius dans son « Harmonia Macrocosmica » en 1661 ) représentait le navire Argo sur les cartes astronomiques avant que l’astronome Nicolas-Louis de Lacaille en 1750 ne la divise :

On constate que la Constellation Argo a laissé libre cours à l’imagination des astronomes, depuis le navire Argo « à la grecque » qui se rapproche bien plus de la barque solaire du Zodiaque Egyptien.

On constate aussi que le navire grec ne possède pas de Poupe à la manière des caravelles.

Influence Chrétienne dans l’Astronomie:

Le ciel astronomique fût, pendant un temps, vers le XVII ième Siècle, peuplé des personnages de la Bible, Argo Navis fût représenté sous les traits de l’Arche de Noé par Julius Schiller dans son Coelum Stellatum Christianum, daté de 1627.

Source : http://www.lindahall.org/services/digital/ebooks/schiller/constellation.shtml

Qui ne connait pas l’histoire de l’Arche de Noé ?
C’est sans doute à cause de l’incursion de l’Église dans le Ciel, que Argo Navis influença l’astronome Johannes Hevelius ( 1611 à 1687 ) et qu’il y demeura aussi longtemps.

Vision astronomique de l’Egypte Antique :

Evidemment la supposition que la Constellation Hydra serve aussi de Constellation Argo Navis pose un problème car elles ne se trouvent pas au même endroit même si elles restent très proches.

L’explication se trouve pourtant dans le style de la barque égyptienne interprétée par les Grecs forcément de manière culturelle différente, la Barque Solaire ( transportant le Lion ( qui n’est pas l’incarnation du Soleil mais la Constellation du Sphinx qui se dirige vers le Nouvel An égyptien comme nous l’avons vu sur le Zodiaque de Denderah), le Soleil est rattaché au Soleil exclusivement dans un contexte astrologique à l’époque Antique et depuid ) n’évoque donc rien de Solaire pour les Grecs ( ou plutôt les Lagides et par extension les Hellènes )  puisque eux honorent Zeus alias Jupiter.

La dynastie des Ptolémées – fondée par un général d’Alexandre le Grand – a transformé la culture égyptienne en l’hellénisant. Les Ptolémées vont donc promouvoir, au IIIème siècle avant J.-C., Sérapis, qui est à la fois le dieu taureau Apis et Osiris. Il est représenté, tel Zeus, barbu et chevelu.

Tacite raconte, dans les Histoires (Livre IV, 83 et 84) l’origine légendaire du culte d’Isis qui n’est plus représentée dans une position hiératique, mais d’une manière plus proche de la statuaire grecque, est assimilée à des déesses du panthéon grec : Déméter, Aphrodite… ; sa légende est liée à celle d’Io, jeune fille dont Zeus est tombé amoureux, qu’il a transformée en génisse blanche ( Noût ou NWT ) pour la soustraire à la jalousie d’Héra, et qui fuira la colère de l’épouse courroucée de Zeus jusqu’en Égypte.

Ce culte se répandent dans le monde grec, d’autant plus facilement qu’Isis est à la fois la protectrice du phare d’Alexandrie et celle des marins (Isis-Pharia et Isis-Pelagia): au IIIème et IIème siècle avant J.-C., des sanctuaires d’Isis sont construits dans de nombreux ports et villes grecs, en particulier à Délos, Isis n’est pas que la Mère mais aussi déesse de la mer. Au début du mois de mars, on célébrait la fête dite « du navire d’ISIS » qui marquait le début de la saison de la navigation. C’était la divinité qui donnait le plus souvent son nom aux navires ; représentée fréquemment en figure de proue.

Pourquoi Isis possède t’elle ce double statut qui n’ont rien de commun et que fais-ton de Poséidon le Frère Marin de Jupiter

Pour bien visualiser Argo Navis, nous allons nous baser sur le seul catalogue d’étoiles réputé sérieux par les Astronomes modernes, l’Uranometria :

40-bayer-uranometria-1603

Nous aurions pu tenter comme nous l’avons fait pour les autres Constellations de superposer le dessin linéaire astronomique moderne des Astronomes mais cette Constellation Argo Navis a été divisée depuis l’astronome Nicolas-Louis de Lacaille en trois constellations plus petites : la Carène ( Carina ), la Poupe ( Puppis), les Voiles (Vela)  :

40-bayer-uran-etoiles-noires

 

Ce dessin évoque plutôt une caravelle que le Navire de Jason, ce qui est anachronique bien évidemment, mais sans doute que la multitude des étoiles de Argo Navis permet qu’on puisse voir un tel vaisseau.

Mais un bateau grec est très différent d’une caravelle comme nous l’avons vu, c’est donc juste une illusion d’optique que d’y voir une Caravelle avec un mât, des voiles, du cordage, etc…

 

La vision Latine semble elle-même ne pas savoir quel navire original dessiner, car Jason n’a évidemment jamais existé et encore moins son bateau.

On pourrait m’accuser de vouloir éliminer cette constellation Argo ou d’insister pour qu’on la voit sur le Zodiaque Egyptien mais pas du tout, car voici cette constellation Argo, du moins deux parties de celle-ci, puisque l’astronome Nicolas-Louis de Lacaille la divisa en trois constellations plus petites : la Carène, la Poupe, les Voiles.

Voici d’abord la Carène ( la coque ) :

On constate une nette similitude avec la constellation Hydra même si on inverse son sens, c’est à dire de la droite vers la gauche.

voici la Poupe ( l’arrière ) :

Voici les deux constellations recomposées puisqu’elles forment les même parties d’un navire :

La coïncidence est trop flagrante pour qu’elle soit hasardeuse, on observe bien une comparaison avec la représentation du Zodiaque Egyptien :

Quoi qu’il en soit pour trouver la Constellation Argo, il suffit de situer la Constellation Hydra juste au-dessus, c’est sans doute pour cela qu’on confondit la carène avec elle :

Si malgré tout certains pensent que le Zodiaque Egyptien n’inclut pas la constellation Argo Navis, on peut des lors penser que le Zodiaque de Denderah est bien plus ancien que Eric Aubourg l’a daté, en effet, la mention la plus ancienne de l’expédition des Argonautes se trouve dans l’Odyssée qui fût « écrit » à la fin du VIIIe siècle par Homère ( même si certains disent que Homère n’a jamais existé.)

Pourquoi en plus des voiles alors que rames auraient pu suffirent pour illustrer un bateau ?

Jason fut élevé par le centaure Chiron qui lui apprit de nombreux arts. Quand il fut arrivé à l’âge d’homme, Jason fut instruit de son ascendance royale et il quitta le Pélion, où il habitait avec le Centaure, pour aller à Iolcos réclamer le trône auquel il avait légitimement droit.

Revenu en Grèce après un long voyage, il consacra le navire Argo à Poséidon, au sanctuaire de l’isthme de Corinthe, puis s’établit en Thesprotie, où il régna avec Médée, ensuite il voulut l’abandonner pour épouser Créuse, fille du roi Créon. La magicienne tua sa rivale en lui offrant une robe qui la consuma et elle fit périr les enfants qu’elle-même avait eus de Jason.

Devant pareil tragédie, Jason fut banni de Corinthe et la fin du héros fut triste, un jour que Jason rêvait de ses aventures passées à l’abri de sa vieille carcasse de l’Argo, la proue pourrissante se détacha et lui fracassa le crâne. Les dieux enlevèrent le navire dans les cieux et en firent une ancienne constellation nommée l’Argo Navis. Quant à Jason, on l’honora en Grèce comme le patron de la navigation.

Il y aussi le mythe d’Ulysse qui prend la route pour Ithaque afin de retrouver son trône, sa femme Pénélope et son fils Télémaque. Mais en chemin, alors qu’il navigue à la tête de douze navires remplis de trésors dérobés à Troie, une violente tempête s’abat sur les vaisseaux. Les vents terribles déchirent les voiles, les coques se brisent, les marins passent par-dessus bord.

Un autre mythe celui de Thésée nous parle aussi d’un bateau qui face à une tempête qui menace leur bateau, Thésée est obligé de lever l’ancre sans Ariane. Cet abandon forcé serait la cause de l’oubli de Thésée de changer les voiles du navire (elles auraient dû être remplacées par des voiles blanches si le héros avait triomphé). En effet, un brouillard vient entourer le bateau et troubler la mémoire de Thésée, châtiment envoyé par les dieux pour punir sa trahison.

Un « brouillard » qui a transformé un bateau égyptien en bateau grec et ensuite en caravelle, d’autant que des voiles dans l’espace, nécessite de l’air et il n’y en a pas mais il est vrai aussi qu’il n’y a pas d’eau non plus, en tout cas pas sous la forme terrestre.

Nous pouvons déjà conclure que Jason est un avatar de Horus qui doit conquérir son trône, son bateau se brise, ce qui expliquerait sa division en plusieurs parties.

Le Dessin de Bayer ou son Artiste, n’a pas hésité à même dessiné des rochers gros comme des falaises !

Argo Navis est une Constellation du Sud, les Constellations de cet hémisphère ont été répertoriés bien après les Grecs, vers le 17e siècle par les Navigateurs hollandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman, qui ont fait bénéficier Bayer de leurs observations mais les Lagidess ne sont jamais descendus aussi bas ni sur leur bateau ni à pied, ils restèrent cantonnés telle une garnison militaire à Alexandrie sous les ordres du général Ptoléme.

Argo Navis est une constellation récente que l’on attribue à tort à Claude Ptolémée l’Astronome, si on se base sur le type de bateau ( d’où la Caravelle Hollandaise ) mais Claude Ptolémée si il a existé ne nous a jamais fait parvenir directement de dessin de Argo Navis ni aucun autre dessin de constellations.

Mais quel rapport avec Isis, la Déesse Mère de la Mer et des marins ? Eh bien, c’est très simple, vous vous souvenez que Jason enfant a été élevé par Chiron le Centaure et nous avons vu avec l’analyse de de la Constellation Centaurus, que cette Constellation greco-latine a remplacé une femme assise tenant un enfant en équilibre sur une main, si nous superposons tous ces éléments et toujours en nous servant des mêmes étoiles que celles de Bayer, voici ce que nous obtenons aussi :

argo-navi-lignes

Evidemment avec le dessin fantaisiste de Bayer, on ne discèrne pas très bien, rajoutons des couleurs :

argo-navi-color-termine

La scène du Zodiaque égyptien ( et non pas le contraire …) reflète bien la scène que l’on voit sur la page de Bayer dans sa version égyptienne et on voit dans le coin en haut à votre droite, une partie du Serpent Hydra-Aapep sur lequel repose l’Oiseau Akhem ( Corvus ) :

40-bayer-uranometria-1603-version-color

Mais il nous reste encore 3 angles à observer, des fois qu’on y verrait autre chose ( notons au passage que le personnage à tête de taureau derrière Isis et devant Lupus de la Constellation du Molosse égyptien, a pu donner l’inspiration pour créer le Minotaure de Thésée et son bateau ) :

argo-navi-bis

Nous retrouvons Isis avec Jason alias Horus, qui apprend de sa mère et non pas d’un Centaure, à se tenir debout comme un homme, d’où l’apprentissage de Chiron, continuons à changer d’angle :

40-bayer-uranometria-1603-bis-bis-vis

Ci-dessus, à nouveau Isis assise sur un chien sans tête et quelques étoiles en rose dessinant une des Coupes de Sakhmis comme on peut le voir la version colorisé du Zodiaque de pierre, terminons avec le quatrième angle :

40-bayer-uranometria-1603-biiissssss

Nous avons résolu l’analyse de la Constellation Argo Navis mais nous n’aurions pas pu le faire si nous n’avions pas eu recours à d’autres disciplines que l’Astronomie, c’est pourquoi, il est nécessaire d’avoir une très grande culture générale afin de pouvoir recouper tous les éléments et de filtrer ceux qui sont anachroniques ou simplement tirés de la mythologie grecque. Ici, il ne s’agit pas de vous évoquer la mythologie égyptienne ( y en a t’il eu ? Ou est-ce de l’astronomie égyptienne vulgarisée ) car ceux qui connaissent l’Histoire savent que même Napoléon ( voir mon autre enquête « La Campagne Secrète ou Napoléon le Pharaon ) s’est servi de Isis pour les armoiries de Paris d’après les lettres patentes de Napoléon 1er, 29 janvier 1811, avec en proue Isis assise sur son trône qu’elle porte aussi sur la tête ( Isis ou Iset signifie le « Siège » soit celui faisant référence à l’accouchement, soit faisant référence au trône, les deux se confondent dans le mythe de Horus alias Jason ou inversement.

argo-navi-napoleon-isis

Pour terminer cette analyse, nous devons retenir qu’il y a une Constellation de trop, en effet, Centaurus est une pure invention machiste et phallocrate de la part de grecs mais aussi de Latins qui s’evertuèrent à tenter de nous occulter le ciel étoilé tel qu’il pour des raisons religieuses obsolètes, même Napoléon nous rappelle sous le Tropique du Cancer.

Il est certain que l’Astronomie et la Marine sont intimement liées, mais il ne sert à rien de tenter de voir les voiles d’une Caravelle Hollandaise dans la Constellation Argo Navis, tout au plus nous y verrions dans un angle uniquement, un vaisseau « fantôme » derrière une Déesse à l’Enfant bien présents eux.

Voici ce pauvre Centaurus qui tente vainement d’exister en se tortillant dans tous les sens avec son dessin linéaire :

argo-navi-centaurus

Voici le dessin de cette constellation sur lequel la majorité des astronomes s’entendent :

On peut la voir de droite à gauche ou de gauche à droite.

Voici un des dessins de la Constellation Carena-Argo Navis superposé à la Constellation de la Barque Solaire :

Cette Constellation gigantesque n’en est pas vraiment une, en effet, libre à chacun de voir selon son imagination, un bateau avec sa proue, ses voiles, sa carène, ses avirons, son ancre, etc…ou bien d’y voir Isis et Horus.

Identification astronomique :

Le Navire Argo (en latin Argo Navis) était une énorme constellation bien que moins grande que celle d’Hydra, parmi celles décrites par Aratos, puis par Ptolémée (Almageste).
À cause de sa taille ( 887 degrés carrés selon certains, 1 884 degrés carrés selon d’autres ), l’astronome Nicolas-Louis de Lacaille dans les années 1750 d’après d’autres, c’est l’astronome Benjamin Apthorp Gould en 1879, la divisèrent en trois constellations plus petites : la Carène, la Poupe, les Voiles.

Les Constellations qui lui sont limitrophes sont : Canis Major-Neith l’Archère, Hydra-Aepep, …

——————————————————————-

Cette page fait partie d’un ensemble dont le travail de recherche consiste à décrypter les personnages du Zodiaque de Denderah, ce travail de recherche inclut un Zodiaque-Map cliquable, ainsi qu’une représentation fidèle en très grande taille du Zodiaque de Denderah.

Vous avez la possibilité de commander un Poster de ce Zodiaque en couleurs d’une taille à partir de 80 cm sur 120 cm en plusieurs versions soit figuratives soit astronomiques.

Vous pouvez lire aussi le travail de recherche qui sert d’introduction aux Constellations Égyptiennes à cette adresse :

Lien vers le travail de recherche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s