Constellation Crater-Les Coupes de Sakhmis

Sous le Lion, à côté de Canis Major-Neith l’Archère, on peut voir une femme assise qui tient dans chacune de ses mains une coupe.

Agrandissons-la :

Il s’agirait semble t’il de la Déesse Anuket, la Soeur de Satet.

On a tendance à les confondre, mais il s’agit de deux personnages différents mais unis par un lien familial, celui de soeurs ou de Mère et Fille.

anuket crater

Son apparence était représentée avec sa haute coiffure ombelliforme composée d’une haute couronne de plumes fichée d’un modius ( le Modius désigne l’élément circulaire servant de base à certaines couronnes ).

 

anouket

À l’Ancien Empire, elle était vénérée comme une divinité associée à l’eau. Fille du dieu Rê, elle veillait sur le roi et au bon déroulement de la crue du Nil.

Au Nouvel Empire, elle devint la parèdre du dieu Khnoum aux côtés de Satis (dont elle est généralement la fille) avec qui elle forme la triade d’Éléphantine.

nefertarikhnsatetanuket

Elle est chargée de canaliser la crue engendrée par Satis pour éviter les trop peu et les trop plein. Parmi ses épithètes on trouve ainsi, « Celle qui nourrit les champs », « Celle qui donne la vie » ou encore « Celle qui tire en avant » (en référence à l’inondation).

Les coupes qu’elle tient en mains évoquent ce que tient en main le dieu Hapy, dieu du Nil, deux vases ou coupes qui déversent de l’eau dans le Nil.

Cette comparaison est intéressante car nous avons la possibilité d’en savoir plus sur Hapy en étudiant Anuket ou d’en savoir plus sur Anuket en étudiant Hapy.

Ainsi pour la distinguer, de sa soeur ou mère Satet portant la couronne blanche avec deux cornes de gazelle, Anuket elle, arbore une coiffe de plumes d’autruches  ( que les égyptologues semblent penser d’origine nubienne ) et le grand sceptre de papyrus.

anoukhet

Elle symbolise donc également la Nubie, pays des sources du Nil. Elle est alors la « dame du Sud ».

Les coupes de Sakhmis ou de Anuket ?

Mais si il s’agissait plutôt de la déesse Sekhmet  puisqu’elle est juste en dessous du Lion Râ le Soleil même si cet astre est aussi symbolisé par un Faucon ?

Sakhmis ou Sakhmet,  symbolisait l’œil de Rê, le dieu soleil, elle était chargée de détruire les ennemis de Râ le dieu Dieu Soleil symbolisé par le Lion.

Sakhmet est étroitement associée avec la déesse Mout. Épouse du dieu Ptah, et mère du dieu Néfertem avec lesquels elle forme la triade de Memphis.
Aménophis III, pharaon de la XVIIIème dynastie, Nouvel Empire, lui fit édifier plusieurs centaines d’effigies à Karnak.

Déesse guerrière personnifiant les ravages du soleil, elle est l’instrument de la vengeance de Rê contre l’insurrection des hommes. Son corps brûlant et ses flèches incandescentes détruisent les ennemis du roi.

Elle est épouse de Ptah et mère de Néfertoum dans la triade Memphite.
La déesse chatte Bastet s’identifie parfois à Sekhmet, lorsque celle-ci est redevenue docile.
Les prêtres de Sekhmet étaient reconnus comme spécialistes de la médecine ainsi que de la médecine vétérinaire.
La légende racontait que sur les ordres de Rê, elle se jeta sur les hommes révoltés avec une telle frénésie et une telle méchanceté que le dieu soleil redoutant l’extermination de la race humaine dut lui demander d’arrêter le carnage.
Comme elle refusait obstinément d’obtempérer, il dut employer un curieux stratagème :
« Rê fit préparer des cruches ( coupe ) de « didi » ( plante de couleur pourpre sans doute du Safran ou de la Grenade d’Éléphantine ), mélangées à de la bière.
Alors que Sekhmet dort, la bière rouge est versée sur toute la terre d’Égypte, à son lever, la déesse pense voir un fleuve de sang dû au massacre des hommes, Sekhmet se mira dedans, puis commence à laper, bientôt totalement ivre, elle oublie sa mission et s’en retourne auprès des dieux en épargnant les survivants.  »

Didi, Safran ou Grenade ? :

L’usage du safran remonte à la plus haute antiquité. Les propriétés stimulantes, digestives, antispasmodiques, euphorisantes du safran ont souvent été citées par des auteurs, tels qu’Homère, Pline l’ancien, Virgile, Quinte-Curce, Hippocrate et bien d’autres… On l’absorbait en infusion, en application cutanée mélangé à de la graisse ou macéré dans du lait d’ânesse pour ses propriétés de jeunesse éternelle.

En Egypte, en Inde, en Grèce, à Rome le safran servait non seulement pour aromatiser ou colorer les aliments, mais encore dans les fêtes et surtout dans les cérémonies religieuses.

Le safran apparait bien dans le papyrus médical Ebers. Le safran est familièrement connu comme étant une épice que l’on obtient à partir des stigmates de la fleur de Crocus Sativus Linnaeus, une plante qui appartient à la famille des Iridacées. Celle-ci se caractérise par sa fleur de couleur lilas dans laquelle ressortent le rouge intense des stigmates.

La Bière en Égypte Antique :

C’est l’histoire de Sekhmet en colère qui était répétée lors d’un festival de l’ancienne Égypte où le zythum ( c’est le nom d’une boisson assez semblable à de la bière ) était consommé de façon délibérément excessive.

Les Coupes de Sakhmis :

Elles peuvent représenter les coupes qu’on servit à boire à Sekhmet pour l’enivrer et ainsi l’endormir mais elles représentent aussi les coupes qui servaient aux médecins dont Sekhmet était la « Patronne » en Egypte Antique.

La Coupe ou l’aiguière à libations reproduit le signe hiéroglyphique hès signifiant « louange » ou « offrande ».

Les fouilles ont permis de trouver une grande quantité de céramique, il s’agit soit de céramique utilitaire pour la cuisine quotidienne, soit de céramique plus élaborée pour les produits de luxe, soit de céramique utilisée dans la pratique des cultes. Toute cette céramique est loin d’avoir une origine locale; au Nouvel Empire, les échanges commerciaux s’intensifient et de nombreuses céramiques importées ont été retrouvées à Deir el-Médineh. Les amphores viennent des oasis du désert occidental, les petits récipients contenant des produits de luxe arrivent de Grèce continentale ou de Crète. D’autres produits, les « bouteilles cananéennes », sont d’origine syro-palestinienne, elles contenaient de l’huile et des résines destinées notamment aux temples. De Chypre, proviennent de petits vases aux parois très fines nommés « bilbil », ils ont la forme de la fleur du pavot et contenaient selon les analyses un alcaloïde d’opium utilisé sans doute comme sédatif ou antalgique (la relation entre la forme du récipient et son contenu n’est pas un hasard, on pouvait ainsi identifier tout de suite le contenu de la céramique).

Les Déesses reliées au Lion :

Contrairement à ce que l’on croit, Sekhmet ou Sakhmis n’est pas la seule déesse en relation avec le Lion. Il y en plusieurs :

Meryt la déesse lionne repoussant les ennemis du défunt.
Mout la déesse lionne redoutable.
Pachet la déesse lionne surnommée la déchireuse.
Répit la déesse lionne féroce.
Sebhmet la déesse lionne de Réhésou.
Shesmetet la déesse à tête de lionne.
Tefnout la déesse lionne de l’humidité, de l’eau et de la pluie.

Toutes ces déesses sont représentées soit avec une tête de Lionne mais un corps de Femme, soit avec un corps de Lionne ou de Lion, soit comme une femme, tout dépend les époques de la longue histoire de l’Egypte Antique.

Les Coupes ou vases chez les Grecs :

Le cratère qui donna son nom à la Constellation Crater-Les Coupes de Sakhmis est un vase à large panse, au col ouvert, doté de deux petites anses. Il en existait de multiples sortes. Il servait au mélange de l’eau et du vin, dans les banquets.

Dans les mythes, la coupe est tenue par Apollon ou par Dionysos, dieu du Vin en rapport avec la bière rouge de Sakhmis.

Voici la représentation que l’Astronom Johann Elert Bode imagina dans son Uranographia paru en 1801.

Sakhmis chez les Grecs :

Les Grecs transformèrent Sakhmis en Hygie (en grec ancien Hugeía qui signifie « santé » ), fille d’Asclépios (dieu de la médecine) et d’Épione, est la déesse de la santé, de la propreté et de l’hygiène. Le mot hygiène vient d’ailleurs de son nom.

Sa sœur est Panacée, qui symbolise la médecine curative. Asclépios et ses filles appartiennent à la lignée d’Apollon ( le Dieu Soleil en relation avec le Lion ), dieu de l’intelligence rationnelle, qui préfigure déjà la science telle qu’on la concevra plus tard en Occident.

Les Grecs l’honoraient comme une déesse puissante, chargée de veiller sur la santé des êtres vivants. Non seulement les hommes, mais tous les animaux étaient l’objet de ses soins. ( comme Sakhmet ) C’est elle qui suggérait mystérieusement aux uns et aux autres le choix des aliments nécessaires à leur existence et les remèdes appropriés à leurs maux ; elle personnifiait en quelque sorte l’instinct de la vie et, en soutenant les forces des mortels, en prévenant même la maladie, évitait à son père la peine d’intervenir continuellement afin d’alléger ou de guérir la douleur.

Nous l’observons encore une fois, les Grecs ont adaptés à leur culture, la plupart des divinités et Mythes de la civilisation Égyptienne Antique, bien qu’hélas, ils en changèrent trop souvent le fondement, nous devrions tous demander une aspirine à Panacée et Hygie ou plutôt à Sakhmis pour la migraine qui naît dans notre tête, lorsque nous essayons de nous y retrouver dans toutes les versions différentes des mythes grecs.

Cette migraine est sans doute voulue, car on peut soupçonner les Grecs d’avoir tout fait pour essayer d’occulter la Culture Egyptienne en la rendant grecque ( syncrétisme ), mais qu’importe « le vase ou la coupe, pourvu qu’on ait l’ivresse ».

crater-grec

A propos d’ivresse, l’étymologie indique qu’en latin, le mot coupe viendrait de Cupa qui définit le verbe couper tandis que le mot vase se dit vas si on parle de vaisselle, tandis que crater si on y rajoute un e pour faire crater, désigne plutôt une sorte de grande amphore peinte de scènes et personnages grecs.

La Coupe grecque elle, est fort différente d’une coupe fine et élégante mais ourquoi une coupe devrait elle ressembler à une coupe plutôt qu’à une autre, sans doute parce que cette coupe illustré par les Latins évoquent la Coupe du style moyenâgeux ne pouvait être que la Coupe du Graal ?

coupe-grecque-vie-siecle-av-j-c

Comme nous l’avons vu, les Grecs se sont bien basés sur les formes que les Anciens Egyptiens avaient imaginées selon la culture et mythes Egyptiens et non le contraire.

Influence Chrétienne dans l’Astronomie:

Le ciel astronomique fût, pendant un temps, vers le XVII ième Siècle, peuplé des personnages de la Bible, Crater fût représenté sous les traits de l’Arche d’Alliance par Julius Schiller dans son Coelum Stellatum Christianum, daté de 1627.

Source : http://www.lindahall.org/services/digital/ebooks/schiller/constellation.shtml

L’Arche d’alliance est le coffre qui, dans la Bible, contient les tables de la Loi ( les Dix Commandements) données à Moïse sur le mont Sinaï. C’est un coffre oblong de bois recouvert d’or.

L’Or nous le savons est relié au Soleil non seulement à sa couleur jaune mais aussi pour un de ses constituants, il y a environ 9 atomes d’or, pour environ 1 000 milliards d’atomes d’hydrogène, ce qui représente tout de même une quantité totale de 10 millions de milliards de tonnes d’or.

Les Dix Commandements sont en fait, une menace globale à l’encontre de l’humanité si elle n’obéissait pas au dieu des Judéo-Chrétiens.

Nous arrêterons là, les similitudes avec Ré, le Dieu Soleil qui chargea Sekhmet de punir les hommes désobéissants.

Vision astronomique de l’Egypte Antique :

Nous l’observons sur le Zodiaque Egyptien, la Constellation Crater est représentée par une femme tenant dans chaque main une coupe ou un vase mais pas un cratere, d’ailleurs Bayer qui nous légua son Uranometria ne nous montre pas un objet grec :

crater

Superposons le dessin linéaire que le milieu astronome connaît et se partage illustrant cette fameuse coupe ( du Graal ) du Moyen-Âge même si Bayer est né après la Renaissance et qu’il imagina sa coupe imbuvable :

crater-lignes-vertes

Nous observons déjà que si nous voulons observer la forme linéaire, il est impossible avec les mêmes étoiles de recomposer cette forme linéaire, de fait le dessin vert ( ici ) est impossible à placer dans le sens du dessin de Bayer.

Mais puisque nous parlons de sens, nous allons voir si nous retrouvons notre Anouket en nous servant des mêmes étoiles de Bayer et sous quatre angles différents, commençons par le même angle que celui de Bayer :

crater-bis

Nous observons ci-dessus une esquisse évoquant notre égyptienne même si certes, rien ne distingue pour l’instant, cette forme féminine d’une autre forme féminine mais ces deux bras eux sont plus convaincants. Mais nous allons voir son corps plus en détails se composer au fil des autres angles :

crater-bis-bis-bis-bis

Sa tête, ci-dessus, apparaît ainsi que les coupes et même sa poitrine qui explique la raison pour laquelle, Anouket est représenté les seins nues, ce n’est pas par provocation mais bien parce que sa Constellation arbore un (deux) sein(s) vu de côté, même si Anouket est à peine esquissée, on reconnaît clairement le personnage du zodiaque de pierre mais voyons avec un autre angle si au niveau des hanches pour faire d’elle, une femme se féminisent aussi :

crater-bis-bis

Ci-dessus on remarque qu’elle ne tient qu’une seule coupe mais elle a les deux bras tendus, évidemment vous avez remarqué que selon l’angle égyptien, la Constellation de la Coupe égyptienne a une partie de son dessin traversant la Ceinture Zodiaque même si cette partie ne dépasse pas le milieu de de cette bande. Mais les Anciens Egyptiens savaient que la Coupe que les astronomes modernes situent aux côtés du Lion et non pas en dessous de Leo, mais en dessous ou à côté, Anouket et ses Coupes frôle bien la Constellation du Lion bien qu’elle soit séparée de lui par la Constellation Hydra.

Voici le dernier angle qui nous montre Anouket avec tous ses accessoires jusqu’aux plumes sur sa tête portant une perruque :

crater-bis-bis-bis

On observe bien une femme portant des coupes ou fioles et ce en nous servant des mêmes  étoiles que Bayer même si son dessin ne couvre que quelques unes d’entre elles.

Voyons la superposition des deux versions latine et égyptienne ou inversement :

crater-bis-bis-bis-vertes-et-bleues

Voici les dessins officiels de la Constellation Crater-Les Coupes de Sakhmis observés par les astronomes :

Il suffit de superposer la Constellation Crater sur Sakhmis et ses coupes pour observer celui-ci sur celle-ci :

La Constellation Crater se superpose parfaitement sur la Constellation les Coupes de Sakmis, même les coupes sont bien mises en évidence.

Les Sièges-Chiens :

Si vous observez bien la Déesse Sakhmis juste en dessous du Lion et Hydra, vous constaterez qu’elle est assise sur un siège en forme de Chien avec seulement 4 pattes vues de profil, on remarquez le même siège-chien sous les divines fesses de la Déesse Isis tenant Horus dans ses bras juste à côté de la déesse Sakhmis. Mais on en voit un aussi sous les fesses de Hathor jouant de la Lyre dans la constellation du même nom et aussi pour terminer cette liste, sous les fesses de la Reine au « flagellum » qui elle représente la Constellation du Petit Lion.

Toutefois, il ne faut pas confondre des pattes de lions avec celles d’un chien, celles du Chien sont plus fines moins massives et peu importe qu’il y ait un dossier à ce siège, il en existe des modèles sans.

S’asseoir sur ces sièges-chiens sert à évoquer un lien avec la constellation de l’une ou l’autre déesse ou femme du ciel étoilé, sans doute pour y trôner comme elles :

chaise-chien

Une telle meute a du influencer Canes Venatici ( Les Chiens de Chasse ) dans le Ciel, bien que ces derniers ont été introduits par Johannes Hevelius en 1687, d’après lui, ils représentent les chiens « Chara » et « Astérion » du Bouvier, oui vous avez bien lu voilà un type du 17e siècle qui décide de rajouter des chiens que les Astronomes Grecs n’ont même pas identifié bien que on peut supposer que les Grecs aussi avaient entendu parler de « chiens » dans le ciel et c’est de là que sont apparues Canis Major et Minor mais nous avons vu que ces deux constellations ne représentent pas du tout des chiens.

sidney_hall_-_uranias_mirror_-_bootes_canes_venatici_coma_berenices_and_quadrans_muralis

Certes ces deux sièges-chiens ne se trouvent pas aux mêmes endroits que les constellations canines mentionnées par Hévellius mais on peut supposer que l’on a pu s’en inspirer, surtout qu’en ce qui concerne Canes Venatici, ces chiens se trouvent aussi très proche de la Constellation Bootes ( le Bouvier ) juste derrière et au dessus de Isis assise avec Horus enfant.

Identification Astronomique :

La Coupe est une petite constellation de l’hémisphère sud, elle se trouve au sud de α Virginis (Spica), et à l’ouest du Corbeau.

Si les conditions de visibilité sont excellentes, on peut voir non seulement la base de la coupe (les quatre étoiles les plus brillantes) mais également un arc de cercle d’étoiles plus faibles, qui forment le calice proprement dit.

Ptolémée la répertoria dans son Almageste mais pour d’autres c’est le catalogue de Hipparque qui la recensa le premier bien que nous savons que Hipparque, lui se basa sur l’astronomie Babylonienne ou Egyptienne puisque nous observons que ces derniers maîtrisaient parfaitement eux aussi l’Astronomie.

Les Constellations limitrophes sont Corvus, Hydra-Apophis, le Lion, …

 

——————————————————————-

Cette page fait partie d’un ensemble dont le travail de recherche consiste à décrypter les personnages du Zodiaque de Denderah, ce travail de recherche inclut un Zodiaque-Map cliquable, ainsi qu’une représentation fidèle en très grande taille du Zodiaque de Denderah.

Vous avez la possibilité de commander un Poster de ce Zodiaque en couleurs d’une taille à partir de 80 cm sur 120 cm, numéroté et portant un Flash-code contenant votre identité, et ce dans plusieurs versions figuratives ou astronomiques ) livrable via la poste partout dans le monde.

Vous pouvez lire aussi le travail de recherche qui sert d’introduction aux Constellations Égyptiennes à cette adresse :

Lien vers le travail de recherche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s