Constellation Centaurus-La Houe de Noût

Sous le Lion, à coté de la Constellation Crater-Les coupes de Sakhmis, on peut observer une femme assise tenant un enfant et un homme à tête de Taureau tenant une Houe derrière cette maman :

Agrandissons-les :

Le personnage à tête de Taureau pourrait être le dieu Merehou ou Merehy du moins un de ces avatars, il s’agit d’une divinité secondaire d’Athribis mais avant d’en arriver à lui, voici une brève analyse de NWT tenant un enfant en équilibre :

NWT la Cosmique : 

Cette constellation représente une célèbre statue que nous connaissons tous, évidemment, dont voici ci-dessous une variante qui nous montre un homme et non pas un petit bébé  :

ankhnesmeryreii-and-son-pepiii-sideview_brooklynmuseum

Ceci dit, même les Latins ont représenté leur dieu plus vieux dans les bras de sa Mère :

nwt-latine

NWT en égyptien est selon certains « notre Mère à tous » et elle représente le ciel étoilé, mais quel ciel celui de l’hémisphère Sud ou celui du Nord ?

Des deux évidemment puisqu’elle incarne le Cosmos mais peux t’on être aussi extrême en faisant d’elle la Mère de tous les cieux ?

En effet, sur le Zodiaque égyptien on remarque qu’elle serait simplement la Constellation égyptienne qui figure toujours dans notre ciel étoilé mais que l’on a pollué visuellement en nous imposant un dessin qui ne reflète pas du tout la réalité de notre ciel et en l’occurrence cette constellation dite Centaurus.

Nous verrons plus loin, ce qu’il en est de cette pollution, mais pour l’instant analysons le personnage derrière cette Femme à l’enfant, car c’est lui qui va la mettre en valeur.

Le dieu Méreou :

Méréou est généralement représenté sous la forme animale d’un taureau ou d’un homme avec une tête de taureau portant le signe ânkh et le sceptre ouas, le dieu Merehou est une divinité aux multiples fonctions, c’est un aspect de la fonction royale, une forme d’Osiris ou de dieu solaire dans sa barque, il peut être identifié au dieu Shou.

Dans le temple de Séthi Ier, pharaon de la XIXème dynastie, Nouvel Empire à Abydos, il est nommé « seigneur d’Athribis » accompagné de la déesse Isis.

Dans le livre de Corteggiani, « l’Egypte ancienne et ses dieux », l’auteur évoque le dieu Mérehou ou Méréhy, page 321. Les références évoquées sont :
– statuette du musée du Caire JE 42193 représentant Chou-Merehou
– temple de Sethy Ier à Abydos (dans la grande chapelle d’Osiris)
– célébration du jubilé d’Osorkon II à Bubastis.

Athribis :

Le nome Athribite et la ville tirent leur nom de la Déesse Triphis, une Déesse locale vénérée dans la ville proche d’Akhmîm sous le nom d’Aprit-Isis. Elle y était adorée en tant que souveraine de Panopolis (Akhmîm) et mère d’Horus l’Enfant.

Athribis se situait dans le petit Delta, sur la rive droite du bras du Nil nommé Athribitique, la branche Tanitique, aujourd’hui ensablée.

Vous en saurez plus sur Meréou ou Merhy dans l’analyse de la Constellation Centaurus.

Quel rapport avec le Centaure, me direz-vous ?

En effet, il n’y en a pas à première vue, cela indique déjà que le Zodiaque Egyptien n’est pas d’origine grecque, car certains prétendent qu’il fût élaboré sous la dynastie des Ptolémée.

Comment une mère et son enfant, ainsi qu’un dieu-taureau ont ils été interprétés comme un homme-cheval par les Grecs ?

L’Astronomie greco-mésopotamienne :

L’astronomie que nous connaissons est paraît il d’origine Mésopotamienne, bien qu’il y eut de forts échanges entre l’Égypte et la Mésopotamie, la Grèce préféra l’astronomie de la civilisation du Tigre et de l’Euphrate, bien qu’elle leur fût imposée du fait des invasions perses en Grèce.

Voici une reconstitution qui n’existe pas comme elle vous est présentée, en effet, un certain Gavin White, qui a écrit le livre : « Babylonian Star-lore » consacré à l’astronomie mésopotamienne y compris celle de Sumer, s’est aidé du Zodiaque Egyptien et des 48 Constellations « grecques » pour réaliser un montage où il essaye de nous refléter le ciel vu par la Civilisation du Tigre et de l’Euphrate :

Pourtant, il n’existe que de très rares documents attestant de l’imagerie stellaire propre à cette culture mésopotamienne. Beaucoup de personnes confondent les Kudurrus avec des stèles astronomiques, mais leur usage n’avait rien d’astronomique :

Gavin White a donc interpoler certains éléments à partir du fameux zodiaque égyptien de Denderah et des 48 constellations grecques qui apparaissent chez Eudoxe et dont Aratos de Sole reprend le catalogue.

Voici à quoi ressemblait un planisphère du ciel mésopotamien :

Comme vous pouvez le constater, cela ne ressemble en rien à du figuratif.

La Mésopotamie n’a jamais atteint la perfection, la géométrie, le degré de finesse de l’Art Astronomique Égyptien Antique comme on peut l’observer sur le Zodiaque de Denderah.

A part cette galette de terre, il n’existe pas de zodiaque circulaire tant pour les Signes que pour les Constellations dites mésopotamiennes.

Si les Mésopotamiens étaient aussi avancés qu’on le dit, où sont leur zodiaques circulaire, digne du zodiaque Egyptien ? Il n’en existe pas, chercher vous verrez par vous-même.

L’Astronomie est née en Égypte et c’est l’Égypte qui servit de référence aux Grecs même si ceux-ci ne l’ont pas affirmer clairement, voici par comparaison les connaissances astronomiques grecques à l’époque du Zodiaque de Denderah.

Le Cadran solaire Grec :

Pour anecdote, les grecs se servirent des cadrans solaires en provenance de Babylone, à tort puisque dans l’Antiquité, on était incapable de transporter l’heure d’un point à l’autre pour faire une comparaison étant donné que les cadrans solaires ne valent que pour un lieu…Les Grecs mirent quand même un certain temps à se rendre compte de cette erreur. C’est Bérose, dit Bérose le Chaldéen, né à Babylon qui exporta le Cadran Solaire en Grèce au IIIe siècle avant l’Ère Chrétienne.

Les Grecs se servirent donc de la science d’autres civilisations sans en comprendre vraiment la structure.

Charles-François Dupuis et le Centaure :

Charles-François DUPUIS dans son « Atlas de l’Origine de tous les cultes » ou Religion universelle » précise déjà que les Paranatellons n’existent pas pour faire « joli » :

« La doctrine secrète des prêtres Egyptiens ne se bornoit pas aux Décans; elle avoit encore pour objet les Paranatellons, c’est-à-dire, les Constellations extra-zodiacales, qui montoient ou descendoient dessous l’horizon, pendant le même temps que chaque degré des signes du Zodiaque se levoit ou se couchoit. La réunion des Signes avec leurs Paranatellons forme ce Planisphère Egyptien, dont on voit les deux parties séparées sous les numéros V et VI, et qui sont tirées de l’OEdipe de Kirker. Il est impossible d’expliquer les attributs des Divinités, sans la connoissance des Paranatellons. »

Les Grecs s' »amusèrent » donc à remplacer les personnages évoqués par les Constellations pour y intégrer des personnages provenant de leurs Mythe, c’est le cas du Centaure.

Étymologie du nom Centaure :

Une étymologie ancienne fait dériver le nom Centaure de deux mots grecs : κεντειν / kentein, « piquer », et ταυρος / tauros, « taureau ».

Pour beaucoup de personnes, le mot centaure, désigne un homme cheval, pourtant cheval se dit en grec, hippo, nous devrions donc dire “cenhippo” en supposant que “cen” signifie homme.

Mais “cen” est dérivé du latin coenobita (cénobite) et du grec ancien κοινόβιον koinóbion, le cénobite désigne donc ceux qui vivaient séparés les uns des autres et qu’on appelait aussi anachorètes, c’est à dire un ermite ou citoyen qui refuse les obligations de la ville, par l’entreprise d’un exil volontaire.

Les centaures étaient justement considérés comme des “parias” depuis que centaures se jetèrent sur Héraclès pour le tuer, hercule en tua plusieurs et poursuivit les autres.

Parmi les centaures, il y en un célébre qui se nomme Chiron, c’est précisément Chiron qui est sensé représenté la constellation Centaurus.

Le nom de Chiron est issu du grec ancien Χείρων / Kheírôn), dérivé du mot grec Kheir qui signifie main, cette racine étymologique évoque aussi l’habileté avec les mains, et pourrait être liée aux compétences de Chiron en chirurgie mais il est plus évident que le mot main soit en relation avec celles de Isis tenant Horus.

A l’opposé des centaures, êtres frustes et cruels, Chiron était réputé pour sa sagesse et sa science.

Grâce à ses connaissances du monde naturel et ses bonnes relations avec les hommes, Chiron devint un excellent précepteur qui enseigna ce qu’il savait à de nombreux héros.

Encore une fois, un lien avec la scène d’éducation qu’indique la représentation de Isis tenant Horus.

“Taure” vient de Taurus” qui signifie Taureau, c’est encore un lien avec la tête du personnage qui tient la Houe juste derrière Isis assise sur un siège en forme de pattes d’animal, cette houe est semble t’il la prolongation de la lance qu’est sensé tenir le centaure grec, lance dont il est armé pour tuer le loup ( Lupus) qui se trouve juste derrière le personnage à tête de Taureau derrière Isis assise.

Cette petite enquête sur la constellation Centaurus représentée autrement sur sur le zodiaque de Denderah, nous démontre qu’il est plus ancien que le 1 er siècle avant notre ère, puisque comme nous le savons l’astronome Eudoxe de Cnide (-408 à -355 ou -395 à -342) mentionnait déjà le Centaure.

Il est donc plus que probable que la présence amplifiée des Grecs stimulée par l’invasion de Alexandre le Grand en Égypte, aurait du adapter la culture égyptienne à celle des nouveaux maîtres Grecs mais cela ne l’a pas été pour le Centaure qui n’a donc pas réussi à prendre la place de « Isis tenant Horus », cela signifie que la date de création du Zodiaque de Denderah est antérieure à la présence des Grecs en Égypte.

Ceci est déjà un premier élément pour nous permettre d’établir un lien entre la constellation Centaurus et celle de la Houe de Méréou.

Alphabet des constellations égyptiennes :

On dit que notre alphabet graphique vient de Sumer, mais le langage cunéiforme ne fait pas partie des autres alphabets :

alphabet de Sumer

D’autres disent qu’il est Phénicien ce qui est plus vraisemblable mais en y regardant de plus près, il semble bien que notre alphabet est aussi égyptien d’origine, nous utilisons déjà une adaptation du calendrier égyptien…

 

Voici les hiéroglyphes désignant uniquement la Lettre A ( eh oui, il y en a des douzaines ), observez bien la neuvième ligne vers le milieu de cette série, vous y verrez deux personnages tenant une houe, celle de Méréou, la Constellation de Centaure :

alphabet égyptien lettre A

Analysons comment la Constellation du Centaure est en relation avec la lettre A de notre Alphabet Phénicien-Latin et pourquoi ( why) le mot Centaurus :

alphabet des constellations

Le langage astronomique de l’Ancienne Égypte est bien à l’Origine de notre alphabet . L’Alphabet apparaît avec le Pharaon Narmer qui arriva à réunir la Haute et la Basse Egypte et ainsi il a fondé l’Ancienne Égypte d’un point de vue scientifique de manière empirique et sociale.

Narmer fût contemporain de l’émergence de Sumer vers -3200, mais l’écriture apparût en Égypte Antique, comme l’atteste l’archéologue et égyptologue Günther Dreyer.

La constellation du Centaure nous en aura déjà bien fait voir mais continuons l’enquête :

Histoire et origine du Centaure :

Les légendes qui les concernent sont originaires des pays montagneux de la Grèce, des environs du Pélion en Thessalie, de l’Arcadie où Héraclès combat contre eux, de l’Elide, dans la région du mont Pholoé. Chez Homère, ils ne sont encore que des humains sauvages, semblables aux bêtes, habitant les montagnes; ils entrent en lutte contre les Lapithes, durant les noces de Pirithoüs, roi de ces derniers, avec Hippodamie. L’origine de cette lutte est ainsi expliquée par les poètes postérieurs à Homère : les Centaures emportés par leurs instincts brutaux, se jettent sur la mariée et ses compagnes; dès qu’ils ont senti l’odeur du vin, ils repoussent le lait servi sur la table; ils vident les coupes d’argent et, emportés par l’ivresse, commettent des excès qui dégénèrent en lutte sanglante avec leurs hôtes.

C’est l’art grec qui le premier mit dans l’être des Centaures les traits du cheval; et des représentations figurées, ces traits passèrent dans la poésie. Mais à côté de ces Centaures de nature malfaisante figurait Chiron présenté comme leur chef et leur maître, avec tous les caractères de la justice et de la sagesse, ce qui a fait de lui le précepteur de quelques héros illustres, tels qu’Achille, et l’ami d’Apollon, d’Asclépios, de Jason, d »Héraclès.

Le Statut de précepteur, c’est à dire, enseignant auprès d’un jeune enfant, peut évoquer la relation illustrée par la Mère et l’Enfant du Zodiaque Egyptien, elle lui apprend à se tenir debout, c’est à dire à devenir un homme.

Les Grecs se servirent de cette relation notamment pour la sculpture d’Eros et le centaure :

Si on observe bien le siège sur lequel est assise la « Femme à l’enfant », on remarque qu’il a la forme d’un animal. La représentation mi-animal mi-homme du Centaure des Grecs provient de sans doute de cette humaine fusionnée au siège en forme de pattes d’animal.

Enfin, il faut savoir que la Grèce est montagneuse et le cheval n’y était pas autochtone, se sont les Égyptiens qui importèrent le cheval en Grèce.

Pourquoi 2 Centaures ?

En effet, il existe un autre Centaure représenté lui par le Signe du Sagittaire, de fait en rajouté un deuxième est soit faire preuve de manque d’imagination, soit une volonté de faire disparaître l’image de la femme qui enseigne à un jeune garçon.

Selon certains, les Grecs de l’Antiquité seraient aujourd’hui condamnés pour pédophilie, en effet, ils ne faisaient pas de distinction entre l’homo et l’hétérosexualité, mais entre rôle actif et passif. Quant aux femmes, elles ne jouaient aucun rôle dans l’éducation des garçons, pas plus qu’elles n’intervenaient dans la vie sociale et politique. Dans l’ensemble, l’éducation des citoyens reposait sur ce principe d’initiation destinée à transformer un jeune garçon en digne citoyen. La plupart du temps, l’éraste ( l’éraste était un homme adulte engagé dans un couple pédérastique avec un adolescent, appelé son éromène ) était marié à une femme avec laquelle il entretenait des rapports à des fins procréatrices.
L’adulte était en théorie toujours actif et transmettait sa semence à l’adolescent qui devait rester passif dans la relation sexuelle.

Revenons-en au Centaure d’un point de vue Astronomique :

La plupart des Astronomes représentent ou se représentent la Constellation du Centaure, illustré par un homme-cheval muni d’une lance pointant vers la gauche comme l’illustré l’Astronome Hévelius :

Soit la lance pointant vers la droite :

On sait que la Constellation Lupus est celle que pourfend le Centaure à l’aide de sa lance, nous retiendrons donc l’illustration de Johann Bayer.

On pourrait se demander pourquoi une lance plutôt qu’un arc et des flèches, sans doute les Astronomes grecs n’ont pas voulu qu’il puisse exister une confusion entre le Centaure et le Sagittaire, dans ce cas, pourquoi ne pas avoir laisser la constellation de la « Femme et l’Enfant » ?

Cette lance d’où vient-elle, on sait que les Centaures avaient comme armes des troncs d’arbres et des quartiers de rochers, une lance peut elle être considérée comme un tronc d’arbre?

Observons de manière panoramique cette partie du ciel sur le Zodiaque de Denderah :

et superposons dessus la constellation Centaurus :

Nous savons maintenant d’où vient la lance, c’est en fait, le manche de la Houe du personnage derrière « La Femme et l’Enfant ».

Dans ce cas, il est plus facile de visualiser la Constellation du Centaure car les pattes du Centaure se superpose sur les pattes du du Chien

Nous savons maintenant que ces deux personnages, c’est à dire : l’homme à tête de Taureau que l’on peut aussi nommer Centaurus, puisque Taurus ou Tauros désigne un Taureau et non pas un cheval comme nous l’avons vu avec l’étymologie du mot ) et la « Femme à l’Enfant », les bras de la Femme ont servis à imaginer ceux du Centaure.

Le manche de la Houe de Meréou pointe bien en direction de Lupus, ( que beaucoup de « myopes » confondent avec un un « lion » alors que l’on voit bien que c’est un Chien genre Molosse comme Péritas le chien de Alexandre le Grand, nous parlerons plus en détails de Lupus dans l’analyse qui lui est réservée.

Influence Chrétienne dans l’Astronomie:

Lorsque le ciel astronomique fût, pendant un temps, vers le XVII ième Siècle, peuplé des personnages de la Bible, Centaurus fût représenté sous les traits de Abraham et son fils Isaac par Julius Schiller dans son Coelum Stellatum Christianum, daté de 1627.

Source : http://www.lindahall.org/services/digital/ebooks/schiller/constellation.shtml

Qui ne connaît pas le Mythe ou l’invention religieuse de Abraham et son fils Isaac ?
Soulignons que comme pour les grecs, le Père Abraham représente en quelque sorte le précepteur de Isaac qui n’est encore qu’un enfant quand comble de l’horreur, son père voulut l’égorger.

Cette vision religieuse nous indique aussi qu’il était hors de question pour les Évêques de laisser l’image de la « Mère et l’Enfant » dans le ciel, en effet, pour les premiers chrétiens seul l’image du mâle Zeus/Jupiter fût privilégié, n’oublions pas qu’en – 139 que commença l’ère des Poissons, Jupiter étant d’après les Astrologues, le maître du Signe des Poissons selon Claude Ptolémée.

Vision astronomique de Égypte Antique :

Nous l’avons vu les créateurs du Zodiaque Egyptien connaissaient l’homme-cheval, puisqu’ils l’ont représenté en tant que Sagittaire, ils ont jugé qu’un autre homme-cheval était superflu, mais cette portion du ciel représente bien une femme à l’enfant qui pourrait être Isis et Horus, mais nous savons que le nom d’Isis fût un avatar parmi d’autres et qu’elle aurait pu être nommée sous d’autres noms; le plus originel étant Noût (NWT ).

Le nom grec Isis vient de l’Égyptien, Aset, qui veut dire Siège, de fait, c’est bien sur un « siège » qu’elle est assise dans le Zodiaque Antique, et l’enfant qu’elle tient dans les mains, pourrait être certes Horus mais aussi le spectateur que nous sommes lorsque nous regardons un ciel que nous ne connaissons pas vraiment, le siège suggère aussi l’angle sous lequel nous devons regarder le Zodiaque Égyptien, c’est à dire avec la constellation du Centaure en bas, telle une véritable constellation du Sud.

La constellation Centaurus depuis les Latins (Ptolémée était censé être « grec » ne parlant pas encore le Latin couramment à son époque, le nom de Constellation en latin ne sont donc pas les vrais noms des constellations énumérées dans l’Almageste écrit au IIe siècle et étrangement il n’y a pas de noms grecs pour les constellations.

L’influence de la religion catholique qui s’efforçait de marquer du sceau Masculin du Père sous imposition du Vatican (Julius Schiller est un bon exemple) notre ciel nocturne explique pourquoi les femmes devaient disparaître du Ciel, c’est ainsi qu’apparurent Centaurus et Canis Major (Neith) et Castor et Pollux (Shu et Tefnut) et d’autres).

Mais les premiers Egyptiens n’étaient pas religieux, ils étaient astronomes. Après avoir regardé le ciel nocturne se réfléchir sur l’eau du Lac Victoria, ils ont remonté les Fleuves Nil Bleu et blanc pour compléter leur observation stellaire.

Arrivés juste sous le Tropique du Cancer, ils ont commencé à créer notre astronomie moderne vers – 3000. Le Lac Victoria est en quelque sorte l’oeil de l’Afrique, c’est ce détail qui explique le nom de l’enfant d’Hathor, car si on latinise le nom de cette déesse cela donne Hathorus qui peut aussi expliquer le nom Latin Centaurus

L’Oeil d’Horus l’Africain se trouve dans une tête de cheval, les Grecs étaient reconnus pour s’intéresser à la géographie mais à leur époque, on usait aussi d’une sorte de langage géographique illustré, ainsi pour les Grecs, l’Afrique est le Pays où vivent des hommes dans une tête de cheval, d’où l’apparition du Centaure, homme-cheval, sans doute.

 

oeil-afrique-copyright

Voici une image très intéressante car à elle seule elle permet de comprendre comment l’évolution du Centaure grec depuis sa représentation plus ancienne égyptienne :

greco

L’Animal ressemble bien plus à un chien qu’à un cheval mais même si c’est un cheval, on peut aussi y visualiser la déesse assise sur un chien tenant Horus, n’oublions pas qu’ici il s’agit d’un objet crétois et non pas Lagide, car nous savons que les Lagides ont eut recours eux au syncrétisme, que l’on nomma l’Hellénisation, soit une sorte de dictature culturelle dans tout le bassin méditerranéen de la Dynastie fondé par Ptolémée 1er et non pas par Alexandre le Macédonien, vu qu’il est mort d’une flèche dans la poitrine ou l’épaule. C’est donc son officier et non pas son fils et Ptolémée 1er n’a jamais été aussi fameux que son « général » Alexandre. C’est comme si on avait confié l’Egypte juste à un Militaire pas forcément cultivé et qui grâce à la Bibliothèque d’Alexandrie, a rassemblé tout le savoir égyptien « traduit » en « grec » et qui dans la transmission de ce Savoir, la Culture Lagide s’y est incluse.

Pour info, les Lagides ont été une Dynastie de bâtards au sens propre et figuré du terme, restant exclusivement cantonnés telle une garnison militaire et pour cause à Alexandrie, y ont importé l’esclavagisme et la monnaie et ont monnayé la vente de l’Egypte à Rome, celle-ci ne voyant culturellement l’Egypte Antique, seulement comme un grenier à blé.

Vision du Cosmos et ses deux pôles : 

Notre vision du Zodiaque doit se faire du bas vers le haut et donc si on situe la Terre avec son Pôle Nord face à l’observateur nous pourrons visualiser le Zodiaque de Denderah dans le bon sens avec l’Etoile Polaire du Nord juste au dessus de nous.

Mais il existe aussi un autre étoile Polaire, dans le Sud et elle est incluse dans la Constellation Centaurus ou presque Pour un observateur situé dans l’hémisphère sud, Sigma Octantis apparaît quasiment immobile tandis que la voûte céleste tourne autour d’elle. Parfois désignée sous le nom de Polaris Australis ou étoile du Sud, Sigma Octantis n’a cependant qu’un éclat très faible, presque invisible à l’œil nu, ce qui limite son utilité pour déterminer le Sud mais en général les Astronomes modernes se fient à la constellation de la Croix du Sud ( constellation moderne malgré le nom ) qui est juste sous les pattes arrière du Centaure.

bayer-uranometria-c1640-hand-color-celestial-map-centaurus-41-191647-p

Mais quoi qu’il en soit et peu importe où on situe exactement l’étoile polaire du Sud, si Centaurus est une Constellation se trouvant dans l’hémisphère Sud comme c’est le cas aussi pour la Constellation de la Croix du Sud, le Zodiaque de Denderah ne peut être observé des lors que dans un seul sens, avec Centaurus/Méréou en bas de l’artefact égyptien face à l’observateur :

deux-hemispheres

Mais nous pouvons observer le même Zodiaque sous un autre angle, à la verticale à 180° et nous constatons defait que les Anciens Egyptiens savaient que la Terre a un Orbite décalé de la Verticale polaire, c’est ce qui explique que les Constellations du Nord semblent être décalés par rapport au centre, mais il n’y a pas d’erreur, c’est aisni qu’il faut observer ce qui est devient une sphère sous nos yeux :

constellations-vue-du-dessus

Le Disque de NWT inclus les constellations de l’Hémisphère Nord et le Sud dans la même sphère constellaire, ce qui est logique mais cette vision Inside/Outside ne nous est pas habituelle à nous autres qui nous nous sommes coupés du Ciel en le rendant masculin depuis les Grecs. De fait, actuellement nous séparons les hémisphères en cieux distincts.

 

Pour bien visualiser le Centaurus Méréou, nous allons nous servir de la page qui lui est consacré dans l’Uranométria de Bayer :

centaure

Nous observons en fonction des références stellaire du dessin linéaire officiel des astronomes modernes que l’on aurait beaucoup de mal à voir un tel personnage en action dans le ciel étoilé :

centaure-lignes-vertes

Tentons de retrouver avec la page de Bayer, nos personnages égyptiens en nous servant de 4 angles de vision différents :

centaurus-bis-fisrt

Nous observons clairement ci-dessus, nos deux personnages égyptiens, continuons avec les autres angles :

centaurus-bis-bis-bis

centaurus-bis-bis

centaurus-bis

On a pu voir selon l’angle de vision soit la Femme assez complètement dessinée et selon l’angle, seulement partiellement comme ce fût le cas pour Méréou et sa Houe mais dans les 4 angles on a pu les observer assez clairement.

Superposons la forme du dessin linéaire latin sur le dessin linéaire égyptien on constate directement qu’il est beaucoup plus rapide et facile d’observer nos deux personnages égyptiens plutôt que vainement tenté de trouver un Centaure dans notre ciel :

centaurus_uranometria-avec-lines-zod-negattif-vert-et-ines-bleue-centare-vert

On discerne très bien 3 personnages mais pas d’homme-cheval, ainsi donc Méréou le Centaurus ou personnage humain à tête de taureau se trouve au Sud-Ouest de la verticale et Hathor/Isis tenant le jeune Horus, eux se trouvent au Sud-Est quand on regarde de face le Zodiaque de Denderah :

4-points-et-division-centaurus

L’étoile polaire du Sud se trouve dans la Constellation de la Croix, qui rappelons-le se trouve sous les pattes arrière de Centaurus de Bayer dans l’Uranometria, c’est dire sous les pieds de Hathor assise; il nous faudrait donc tracer une ligne partant de l’étoile Polaire du Sud vers l’étoile Polaire du Nord pour visualiser la version égyptienne.

 

 

Vision 3D égyptienne :

L’étude des Astres et du mécanisme cosmique permet de rentrer directement en contact avec ce qui structure notre Cosmos, son mécanisme d’horlogerie qui détermine le Temps, le Temps humain,

C’est ainsi que l’Egypte Ancienne des Premières Dynasties correspondait avec ce sentiment de faire partie d’un Tout, c’est à dire de se percevoir faisant partie du Comos en 3 dimensions contrairement à nous hommes modernes à qui on nous impose un ciel presque sans étoiles et le plus souvent réalisé par des artistes doués pour nous faire croire que les images astronomiques sont réelles, pas du tout ce sont des montages esthétiques vulgarisés mais qui n’ont pas la splendeur froide d’une nuit constellé de milliards d’étoiles, avec la nôtre incluse parmi elles.

Mais les A.E. ne se sont pas contenter de le ressentir, ils l’ont décortiqué pour nous au point qu’il est incontestable que la rigueur scientifique qu’ils ont posé. Vous le savez le dessin moderne greco-romain-latin des constellations empêche une grande majorité de personnes de rétablir cette connexion avec le Ciel de NWT ( Noût ) qui de ses quatre pattes encercle la Terre afin que nous nous nourrissions au pis de sa Voie Lactée.

Il n’existe pas à l’heure qu’il est d’ouvrages officiels et académiques sur l’astronomie égyptienne qui traite à la fois d’astronomie, de culture, de société, d’Histoire, d’archéologie, d’égyptologie, de géographie, de mathématiques, de biologie et d’Histoire de l’Art combinés, pourtant ce n’est qu’avec cette combinaison que l’on peut se permettre de décrypter l’Egypte Ancienne.

Voici les 4 représentations officielles les plus courantes de la Constellation Centaurus observées par les astronomes :

Voici un des dessins de cette Constellation Centaurus superposé à la Constellation Centaurus-La Houe de Méreou :

constellation superposition centaurus copyright

Comme nous l’avons observer, cette constellation est assez grande, c’est sans doute pour cette raison que les Créateurs du Zodiaque Egyptien semblent l’avoir divisé « en deux » bien qu’elle n’en forme qu’une seule puisque Meréou et sa Houe forme un couple avec l’avatar de Isis, comme il est spécifié dans le temple de Séthi Ier, pharaon de la XIXème dynastie, Nouvel Empire à Abydos, où Méréou est nommé « seigneur d’Athribis ». Rassurons Isis, Méréou est un Avatar de Osiris qui est aussi représenté sous la forme ou avec la tête d’un Taureau selon les Nomes, les Périodes et les fonctions.

Voici le Hiéroglyphe du « Seigneur d’Athribis » :

Près de Lupus que Meréou indique par le manche de sa houe, juste en dessous des pattes avant et arrière du Molosse, on voit deux oiseaux, ces volatiles inspirèrent sans doute les oiseaux connus sous les constellations Volans ( Poisson volant ) ou apus ( Oiseau de paradis ) :

Quoi qu’il en soit ces 2 constellations rajoutées à la Constellation Centaurus-La Houe de Meréou se trouvent bien dans l’hémisphère Sud, le sens de lecture du Zodiaque Egyptien est donc bien celui utilisé pour l’analyse de chacune des constellations contrairement au sens de lecture que le Musée du Louvre propose.

Identification astronomique :

Le Centaure est une constellation de l’hémisphère sud, l’une des plus vastes du ciel. Elle contient un nombre assez considérable d’étoiles brillantes, 10 d’entre elles dépassant la magnitude apparente 3.

La constellation du Centaure fait partie des 48 constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste. Elle était déjà mentionnée par Eudoxe (4e siècle avant l’Ère Chrétienne) et Aratos de Soles (3e siècle avant l’Ère Chrétienne), cela nous indique, que soit le Zodiaque Egyptien date d’avant Eudoxe, soit que les Grecs avaient leur astronomie ( celle de Mésopotamie ) et les Anciens Egyptiens la leur, ce qui semble au demeurant bizarre, puisque les Grecs ont occupés l »Egypte Antique.

On peut aussi soutenir que l’on raconte n’importe quoi à propos de de catalogues de Eudoxe et Aratos et que c’est bien ( pour une fois ) Claude Ptolémée qui répertoria cette Constellation Centaurus qui comme nous l’avons vu est typiquement grecque.

Les Constellations limitrophes sont : Hydra-Aapep, Lupus, …

——————————————————————-

Cette page fait partie d’un ensemble dont le travail de recherche consiste à décrypter les personnages du Zodiaque de Denderah, ce travail de recherche inclut un Zodiaque-Map cliquable, ainsi qu’une représentation fidèle en très grande taille du Zodiaque de Denderah.

Vous avez la possibilité de commander un Poster de ce Zodiaque en couleurs d’une taille à partir de 80 cm sur 120 cm.

Vous pouvez lire aussi le travail de recherche qui sert d’introduction aux Constellations Égyptiennes à cette adresse :

Lien vers le travail de recherche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s